La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 6 novembre 2017
Introduction

Pourquoi une campagne CGT sur le socle social européen ?



La construction européenne a débuté il y a 60 ans. Pendant ces décennies, les dimensions économique et financière ont prévalu devant toute chose et la question de la dimension sociale a été soit considéré comme variable d’ajustement, soit ignorée par les institutions européennes et les gouvernements nationaux. . Le fameux projet de directive Bolkestein a durablement marqué les esprits. Plus récemment, la crise de 2008 – dont nous ne sommes toujours pas véritablement sortis – illustre de façon dramatique les déficits des politiques menées par les 28 pays européens. Cette année, plusieurs élections ont mis en exergue les inquiétudes que les peuples en Europe partagent au-delà des frontières. Les populations ne considèrent pas le projet européen comme pouvant les protéger ou permettre d’augmenter leurs droits et garanties.
Si les responsables politiques ont de tous temps parlé de l’Europe sociale – dans leurs discours du dimanche – ont-ils enfin pris conscience que sans poser des actes concrets pour répondra aux attentes des citoyens, l’Union Européenne pourrait ne pas se remettre de la crise actuelle ?
Ainsi, le 17 novembre prochain, à Göteborg en Suède, un « Sommet Social » est annoncé. Il devrait être le forum d’une proclamation d’un « socle social européen ». Pour la Confédération Européenne des Syndicats (CES), cette initiative est l’occasion de détailler et réitérer sa propre conception d’une Europe sociale, qui répond avant tout aux attentes et besoins des travailleur·se·s. La CGT, membre de la CES, décline cela en une campagne sur les réseaux sociaux qui démarre aujourd’hui avec un témoignage vidéo des Commission Ouvrières d’Espagne et une fiche qui explique les propositions de la CGT pour lutter contre le dumping social.
Chaque jour de semaine, jusqu’au 17 novembre, une nouvelle vidéo d’un pays différent et une autre fiche thématique seront publiées.