La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Politique familiale
Publié le mercredi 6 juin 2012

Le rôle des entreprises



A) Les cotisations Allocations familiales

La contribution des entreprises se réalise
essentiellement au travers de la partie socialisée des revenus du travail, des
richesses créées par l’ensemble des salarié-e-s, y compris les parents salariés, qui se concrétise avec les 5,4 % de cotisations
sociales prélevées sur la masse salariale alimentant les recettes de la branche Allocations familiales de la Sécurité sociale.

B) CE, oeuvres sociales

Les activités des comités d’entreprises pour le privé, des oeuvres sociales dans le public, s’adressent aussi aux familles salariées et leurs enfants. Primes pour l’accueil des jeunes enfants, participation financière pour les vacances et l’accueil périscolaire, loisirs, spectacles, primes de naissance, etc.

C) Droits conventionnels

Divers droits conventionnels participent
également de l’implication
des employeurs dans la prise en
charge collective des besoins légitimes
des parents salariés. Les
congés familiaux (mariage, naissance,
décès, jours enfants malades) en font
partie, comme du temps accordé pour
la rentrée scolaire, accompagner un
enfant ou un proche hospitalisé etc.
Ces droits sont le fruit le plus souvent de
luttes et de négociations fortes.
Une grande diversité de rapports de force,
d’approche et de droits rendent ces politiques
inégales. La précarité toujours
montante du salariat prive beaucoup de
parents salariés d’aides indispensables et
renforcent les inégalités entre salarié-e-s.