La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Discrimination syndicale

Victoire pour la CGT : Monoprix désavoué par le ministère du Travail

mardi 7 avril 2015 , par Philippe Gelinaud

Le ministère du Travail a confirmé courant mars le refus de licenciement de la déléguée syndicale CGT du Monoprix Roquette, à Paris. Les militants CGT et les nombreux soutiens d’Akila Diagne se sont retrouvés devant le magasin, vendredi 3 avril 2015, pour fêter cette victoire.

Rassemblement de soutien à Akila Diagne devant le Monoprix Roquette, à Paris - Photo Pierrick Villette pour le Syndicat parisien du commerce et des services (Spacs) CGT.

En septembre 2014, l’inspection du travail avait déjà refusé le licenciement d’Akila Diagne, déléguée syndicale CGT du Monoprix Roquette, sis avenue Ledru-Rollin – à côté de la rue de la Roquette, dans le 11e arrondissement de Paris. La directrice du magasin avait alors fait appel au ministère du Travail pour essayer de faire licencier la militante. Le 19 mars 2015, le ministère a confirmé la non validité du licenciement.

Dans un communiqué du 31 mars 2015, l’union syndicale CGT du commerce, de la distribution et des services de Paris appelait les nombreux soutiens d’Akila Diagne à venir fêter cette victoire de la CGT contre la discrimination syndicale. Militants, salariés et clients se sont ainsi retrouvés devant le magasin à cette occasion.

Cela fait des années que le Monoprix Roquette est le terrain de discriminations syndicales et de pressions fréquentes et parfois violentes à l’encontre des représentants CGT et des salariés.


PDF - 249.1 ko
Cliquer l’image ci-dessus pour voir le communiqué du 31 mars 2015 de l’union syndicale CGT du commerce, de la distribution et des services de Paris.

Voir le dossier « Syndicalistes... pas voyous ! »