La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Hôtel Royal Monceau (Paris)

Victoire après 36 jours de lutte !

mercredi 12 novembre 2014 , par Philippe Gelinaud

Les employés de l’hôtel de luxe « Royal Monceau » (Paris, 8e arrondissement) ont obtenu gain de cause sur l’essentiel de leurs revendications après 36 jours de grèves.

Avec l’appui des militants CGT, ils ont obtenu, entre autres, la revalorisation des salaires entre 3,5 % et 6 %, la participation de l’employeur à la mutuelle santé à hauteur de 60%, le versement de la prime d’intéressement à part égale entre les salariés, une prime de 6,50 € par lit supplémentaire pour les femmes et valets de chambre, une prime annuelle de 150 € pour tout déménagement effectué par les équipiers et l’engagement de la direction de procéder à des embauches.

C’est début octobre que plusieurs dizaines d’employés (femmes et valets de chambre, gouvernantes, barman, serveurs, cuisiniers, plongeurs, etc.) avaient entamé une grève pour dénoncer leurs conditions de travail et de rémunération. Devant l’obstination de la direction, le tribunal de grande instance (TGI) de Paris avait nommé un médiateur. Et c’est donc après plus d’un mois de lutte exemplaire qu’un accord de fin de grève a été signé, jeudi 6 novembre 2014.

Rappelons que certaines catégories d’employés figuraient parmi les plus mal payées de tous les grands hôtels parisiens, alors que « Le Royal Monceau Raffles », propriété d’un fonds d’investissement qatari, fait partie du club fermé des hôtels de luxe français bénéficiant du label « palace », créé en 2010.


- Voir le communiqué de l’union syndicale CGT commerce et services de Paris et du syndicat parisien du commerce et des services (SPACS) CGT sur la victoire au Royal Monceau.

- Voir la dépêche sur la victoire des salariés dans un autre grand hôtel parisien, le « Hyatt Paris Madeleine ».