La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 16 février 2015

Validation des acquis de l’expérience



J’ai trois années d’expérience dans une activité professionnelle en tant que salarié et/ou bénévole, artisan, travailleur indépendant, commerçant ou exploitant. J’y ai acquis des connaissances, des aptitudes, des compétences.

La validation des acquis de l’expérience (VAE) me permet de les faire reconnaître par tout ou partie d’un diplôme, d’un titre professionnel ou d’un certificat, inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Je peux en prendre l’initiative. Je dois adresser une demande à l’organisme qui délivre la certification visée et joindre un dossier qui rend compte de mon expérience.

Je ne peux faire qu’une seule demande par année civile pour une certification donnée. Si la validation est complète, la certification visée est obtenue.

Si elle est partielle, le jury doit prescrire le complément de formation ou d’expérience professionnelle nécessaire. Dans ce cas, je dispose de cinq ans pour obtenir la certification visée.

J’ai droit à un congé de validation de 24 heures rémunérées. Je dois en faire la demande écrite à l’employeur 60 jours avant le début de ma première absence.
L’employeur doit me faire une réponse motivée dans les 30 jours.
Je suis prioritaire si j’ai plus de 45 ans ou plus de 20 ans d’activité professionnelle.

Un organisme prestataire peut m’aider à constituer mon dossier de VAE. Je peux faire financer les coûts de cet accompagnement par l’entreprise si l’employeur accepte ou par l’organisme agréé pour gérer le congé individuel de formation (CIF) -Fongecif ou autre- auquel la contribution de l’entreprise au financement du CIF est versée.
Je peux également utiliser mon compte personnel de formation (CPF) pour contribuer au financement de l’accompagnement VAE.