La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Répression

Une inspectrice du Travail convoquée au Tribunal suite aux pressions patronales !

lundi 26 juin 2017

Trois agents de l’inspection du Travail des Yvelines (une inspectrice, le responsable de l’unité de contrôle et le responsable de l’unité départementale) sont cités à comparaitre, devant le tribunal correctionnel de Versailles le 4 juillet 2017 par la société SEPUR, s’indigne le syndicat CGT Travail emploi formation professionnelle (CGT TEFP). Cette entreprise poursuit l’inspectrice qui a rappelé que le fait de ne pas réintégrer dans l’entreprise un délégué mis à pied, après un refus de licenciement de l’inspection du travail, est considéré comme un délit d’entrave. SEPUR a considéré qu’il s’agissait de chantage, alors que l’inspection du travail rappelait à cette entreprise indélicate les règles du droit ! Les supérieurs de l’inspectrice du Travail sont poursuivis par SEPUR pour les mêmes faits !
Par le biais d’une citation directe, la direction de SEPUR réclame la condamnation pénale des trois agents de l’inspection du travail ainsi que 100 000 euros de dommages et intérêts. L’entreprise cherche ainsi à faire pression pour s’exonérer du droit ; cette attaque est révélatrice de la mise en cause croissante de l’action de l’inspection du travail par le patronat. Et les ministres du travail qui se succèdent portent une lourde responsabilité dans cet état de fait, en contestant sans cesse le Code du travail, rappelle la CGT TEFP. Le syndicat demande à ce que tout le soutien nécessaire soit apporté aux agents mis en cause et à ce que le ministère condamne publiquement et fermement les pressions exercées par la société SEPUR.

La CGT TEFP appelle au rassemblement le 4 juillet, à 13h30 devant le Medef de Versailles pour soutenir les agents victimes de ces pressions.