La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Éducation et recherche

Une consultation alibi pour un tri sélectif des étudiants

lundi 30 octobre 2017

Au moment où le gouvernement présente son plan « étudiant » et sa réforme des pré-requis pour l’entrée en université, la Ferc-CGT se fend d’un communiqué rageur qui dénonce pêle-mêle la phase de concertation mise en place, ainsi que la réforme du premier cycle.
Entre juillet et octobre, des groupes de travail ont été constitués pour réfléchir à une nouvelle réforme qui devait aboutir... au tri sélectif des étudiants.

Le 19 octobre, après avoir ainsi évité une vraie concertation avec les instances représentatives légitimes, est présenté le rapport Filâtre, qui prépare à la sélection des étudiants à l’entrée à l’université, de manière graduelle : option A pour les bacheliers en accès libre, option B pour les accès libres avec recommandation, option C pour les accès sous condition et option D pour l’accès sélectif. « On transforme ainsi le système d’enseignement supérieur et de recherche en grand système de tri sélectif », s’insurge la Ferc.

Le rapport Filâtre propose également de réorganiser le cursus de licence, en scindant la licence vers d’une part la recherche, d’autre part les parcours professionnalisants.

La Ferc-CGT n’est pas dupe de la méthode mise en œuvre par la ministre qui cherche à faire endosser une partie de la responsabilité de la mise en œuvre de la sélection aux organisations syndicales. La Ferc-CGT Sup refuse de servir d’alibi à ce simulacre de concertation.

La Ferc-CGT Sup appelle les personnels des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ainsi que les étudiants à se mobiliser dans les établissements et à organiser une résistance la plus large possible à la mise en place du tri sélectif tout au long du bac + 3, qui renforcera les inégalités et organisera la rareté de l’accès à des études supérieures de qualité.