La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 3 mai 2017

Un avis sur l’emploi saisonnier au Ceser d’Occitanie



La plénière du Ceser d’Occitanie du 21 mars 2017 a adopté un avis " l’emploi saisonnier en Occitanie : gestion et sécurisation des parcours professionnels des travailleurs saisonniers émettant plusieurs préconisations sur les thèmes suivants :
• Conditions de vie du travailleur saisonnier : logement, transport et déplacements,
• Connaissance de la réalité des activités saisonnières et des qualifications requises, en faveur d’une offre de formation professionnelle adaptée, en soutenant le développement des secteurs employant des saisonniers tout en conjuguant le progrès social,
• Développement de la pluricompétence des travailleurs saisonniers vers la pluriactivité, en matière de formation professionnelle, en faveur des groupements d’employeurs
• Les Maisons des travailleurs saisonniers, pour la sécurisation des parcours des travailleurs saisonniers
• Conditions de travail.
Pour accéder à l’avis cliquer ici

La CGT considère que cet avis sur l’emploi saisonnier porte des perspectives de progrès social.
Puisqu’il y est fait mention, la CGT rappelle son opposition à la loi Travail et la lutte qu’elle a menée et continue à mener jusqu’à son abrogation.
La CGT a aussi rappelé qu’elle porte des revendications pour un nouveau statut du travail salarié qui concerne particulièrement, mais pas exclusivement, les travailleurs saisonniers, c’est-à-dire les hommes ainsi que les femmes nombreuses dans ces secteurs.
Pour être plus précis, nous revendiquons :
• le droit à l’emploi choisi, stable et de qualité ;
• le droit à l’assurance chômage : ouverture de plein droit à une indemnisation équivalente pour l’ensemble des salariés, suppression des minorations dues au contrat « saisonnier » ;
• le droit à une carrière : les saisonniers doivent avoir accès à la formation professionnelle, à des salaires décents et à la reconnaissance des qualifications, des pluri-compétences et de l’ancienneté ;
• le droit à une protection sociale de qualité : il est urgent de faciliter les passages entre les différents régimes de protection sociale en favorisant la création de caisses pivots, d’éviter toute rupture en organisant la transférabilité des droits à une complémentaire santé et frais de soins. Il est aussi urgent d’avoir accès à une médecine du travail par site qui soit bien sûr dotée des moyens nécessaires...
• le droit à la démocratie sociale : ce qui passe par un système de représentation des salarié-es dans les territoires (CPRIA...)
La CGT a voté cet avis parce qu’il faut s’attacher à l’essentiel. Et l’essentiel, pour nous organisation syndicale qui a pour mission de défendre les intérêts des salarié-es, c’est que cet avis promeut des avancées significatives pour le monde des travailleuses et des travailleurs saisonniers.