La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Lutte gagnante

Un accord trouvé au Campanile tour Eiffel après 43 jours de grève

mercredi 28 juin 2017

Les salariés du Campanile tour Eiffel avaient lancé un mouvement de grève illimité le 16 mai dernier pour protester contre les agissements de leur direction. Après 43 jours de lutte, un accord a enfin été trouvé.

Les salariés de l’hôtel Campanile tour Eiffel s’étaient déjà battus en 2016, obtenant satisfaction quant à leurs principales revendications au bout de 28 jours de grève. Dès lors, la direction avait tout mis en œuvre pour tenter de déstabiliser et faire voler en éclat l’unité de l’équipe (embauche de personnes externes plutôt que de privilégier la promotion ou le reclassement interne, pressions sur le personnel, mise à l’écart de la sous-directrice, sanction d’un élu syndical, refus systématique des revalorisations de salaires...), conduisant les salariés à lancer un mouvement de grève illimité le 16 mai 2017. Après 43 jours de lutte, la direction a enfin pris la mesure de leur mécontentement et de leur détermination sans faille.

Le syndicat CGT Hôtels de prestiges et économiques indique en effet dans un communiqué le 27 juin dernier que la maison mère Louvre Hotels Groupe, détenue par le groupe chinois Jin Jiang International, a finalement proposé un accord de fin de conflit.

Les salariés obtiennent notamment :

  • le passage d’un délégué en travail de jour après dix ans en travail de nuit qui ont grandement atteint sa santé ;
  • le passage de la mensualisation des femmes de chambre de 25 heures à 27 heures par semaine ;
  • le passage à temps complet d’un des grévistes veilleurs de nuit (au lieu de 3/5) ;
  • le rétablissement des attributions de la déléguée sous-directrice de l’hôtel ;
  • une attention particulière à la rémunération de deux des délégués les plus anciens sur l’établissement ;
  • la mise en place d’une nouvelle organisation donnant plus de responsabilités aux représentants syndicaux, qui permettra d’éviter d’éventuels « coups fourrés » de la direction et de repartir sur de bonne bases dans l’hôtel Campanile tour Eiffel.