La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • 24 septembre
    Marchons ensemble pour la paix ›››

    Chaque année, depuis 1981, sous l’égide de l’ONU, est célébrée la journée internationale pour la Paix. La date officielle est le 21 septembre. La CGT, depuis sa création, a oeuvré sans cesse pour la construction d’une paix durable entre les peuples et c’est ainsi que tout naturellement elle se retrouve avec d’autres organisations et associations dans des initiatives pour la promotion de cette exigence de Paix dans le monde. Les raisons sont simples : (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Hommage national
    Retrouvez l’hommage à Georges Séguy en VOD ›››

    Retrouvez l’hommage à Georges Séguy secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982. La CGT a rendu, mardi 20 septembre, dans le patio de la CGT à Montreuil, un hommage à Georges Séguy, secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982. Y ont participé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français en présence de la famille de Georges. Voici l’intégralité de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Emission vidéo
    3 questions sur l’extrême droite ›››

    Dans la lignée des initiatives que la CGT mène pour combattre l’extrême droite, la Confédération Générale du Travail co-organisait mercredi 21 septembre, avec les éditions de l’Atelier, une soirée de mobilisation à la Bourse du travail de Paris à l’occasion de la parution du livre « En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite ». Combattre l’extrême droite, est-ce que cela relève du champ syndical ? Le Front National est-il un parti comme (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Libertés syndicales
    Journée de mobilisation pour le respect des libertés syndicales ›››

    Rassemblons-nous toutes et tous en France, mardi 27 septembre pour dire stop à la répression et à la criminalisation de l’action syndicale. Ce jour-là, seize salarié-e-s d’Air France sont convoqués au Tribunal de grande instance de Bobigny, et notre camarade de Rhône Alpes sera auditionné à Grenoble. Libertés SyndicalesPublish at Calameo Le 27 septembre les salariés d’Air France sont convoqués devant le Tribunal de Grande Instance. Un rassemblement (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Retraites : mobilisation
    Les pensions une nouvelle fois gelées ›››

    Le gouvernement semble avoir décidé qu’il n’y aurait pas d’augmentation des pensions au 1er octobre, prétextant le faible taux d’inflation. Il oublie de préciser que les pensions ont pris un retard certain depuis plusieurs années. C’est la principale raison de l’Appel des 9 organisations de retraités à manifester le 29 septembre. Les pensions ne seront pas revalorisées au 1er octobre 2016 C’est ce que prévoit la commission des comptes de la Sécurité (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Alstom Belfort
    Stop au poker menteur ! ›››

    Les Fédérations Cgt de la Métallurgie, des Cheminots, des Transports et l’Union Interfédérale des Transports (UIT), ont signé, le 15 septembre, un communiqué commun pour dénoncer la mise en péril délibérée par la direction d’Alstom de ses sites de productions en France, dans une logique purement financière. Les organisations réaffirment que le site Alstom de Belfort est viable et demandent son maintien en activité. Elles appellent à un rassemblement le 27 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Loi Travail
    La loi ne rentrera pas dans les entreprises ›››

    La CGT demande plus que jamais l’abrogation de la loi Travail. Recours juridiques au niveau national et international, mobilisations dans les entreprises font parties des moyens d’action. Voici, au coeur de la manifestation parisienne du 15 septembre 2016, des exemples, comme chez Alstom, PSA Peugeot Citroën, ou encore chez les sous-traitants des Aéroports de Paris, où les salariés se mobilisent pour que la loi ne soit pas appliquée. Sur tout le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • 15 septembre
    Loi Travail : la carte de la mobilisation nationale ›››

    Les organisations syndicales de salarié-e-s et de jeunesse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL appellent les salarié-e-s, privé-e-s d’emploi, étudiant-e-s, lycéen-ne-s, retraité-e-s à se mobiliser massivement le 15 septembre contre la loi Travail. Selon des modalités décidées localement, la mobilisation prendra la forme de rassemblements, de manifestations, de grèves, etc… pour obtenir l’abrogation de cette loi et conquérir de nouvelles garanties (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Elections dans les TPE
    Si vous n’avez pas déjà reçu vos documents de vote... ›››

    Si vous avez travaillé en décembre 2015 dans une Très Petite Entreprise, vous avez reçu ces documents. Depuis le 5 septembre vous pouvez contrôler votre inscription sur election-tpe.travail.gouv.fr. Dans le cas contraire, vous devez vous apprêter à faire un recours gracieux devant la DIRECCTE pour être inscrit avec pièce d identité, bulletin de paie de décembre 2015 et justificatif de domicile. Vous pouvez le faire directement en ligne : Cliquez ici (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Elections
    La caravane des TPE poursuit sa route ›››

    La deuxième vague de la tournée de la caravane CGT Commerce en vue des élections dans les Très Petites Entreprises débute à Lyon le 29 septembre. Début des élections le 28 novembre. Initiée par la Fédération CGT Commerce, distribution, cette tournée nationale d’information, qui a débuté en mai dernier, a pour objectif d’aller à la rencontre des salariés du particulier employeur, des assistantes maternelles et des très petites entreprises pour les informer et (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Forum social 2016, l’intégralité des débats
    Les syndicats veulent mettre les questions sociales au cœur du débat politique ›››

    Des centaines de personnes ont assisté au débat de rentrée de l’intersyndicale au Forum social de la Fête de l’Humanité. Les syndicats entendent faire entendre leur voix et mettre les questions sociales au cœur du débat politique. Tous les syndicats appellent à la journée de mobilisation le jeudi 15 septembre pour l’abrogation de la "Loi Travail". Filmé avec les moyens techniques de la Nouvelle Vie Ouvrière et de la Confédération Générale du Travail. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Conférence de presse de la rentrée
    Une rentrée à l’offensive ›››

    Rapport introductif à l’assemblée de rentrée de la Confédération générale du travail du 30 août 2016 par Pascal BOUVIER, dirigeant de la CGT C’est tout naturellement que ce rapport introductif commence par la disparition de Georges Séguy. Le 13 août dernier, Georges, ancien Secrétaire Général de la CGT de 1967 à 1982, s’en est allé, à 89 ans. Je ne ferais pas l’affront de reprendre l’excellent et vibrant hommage de Grégory Roux, pour la CGT, que vous avez (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Le Mouvement de la Paix et la CGT
    Pour la paix, le progrès social et la vie ›››

    Le mouvement pacifiste et le mouvement syndical ont de solides traditions de luttes communes qui se sont forgées au cours du temps dans l’action en faveur de la paix du désarmement, du droit des peuples, pour l’élimination des armes atomiques. Le samedi 30 janvier le Mouvement de la Paix et la CGT ont organisé en partenariat une nouvelle initiative commune au siège confédéral de la CGT sous la forme d’un séminaire de réflexion sur « Les enjeux de la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Homme politique, résistant et syndicaliste
    Georges Séguy, figure emblématique du syndicalisme français ›››

    Georges Séguy, ancien secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982, est décédé samedi 13 août 2016 à Montargis dans le Loiret. Il avait 89 ans. Né le 16 mars 1927 à Toulouse, la jeunesse de Georges Séguy est marquée par la montée des fascismes en Europe, le Front populaire et la Seconde Guerre mondiale. Dès 1940, il participe aux réunions clandestines des Jeunesses communistes. Il est profondément affecté par l’exécution, en 1942, de Pierre Sémard, ami (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Elections TPE 2016
    Très petites entreprises : portraits de salariés ›››

    Du 28 novembre au 12 décembre prochain, les salariés des très petites entreprises vont désigner leurs représentants. Dans tous les secteurs, les salariés des TPE ont des revendications fortes. Assistantes maternelles : des représentants TPE pour lutter contre l’isolement Prenons l’exemple des assistantes maternelles. Leur employeur est un particulier. Certaines assistantes maternelles ne se sentent pas reconnues et isolées. Pas évident alors pour (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Groupe SFR
    Journée d’action unitaire le 6 septembre ›››

    Les Organisations Syndicales CGT et CFE CGC appellent l’ensemble du personnel de toutes les entreprises du Groupe SFR Numéricable à une journée nationale d’action unitaire et de grève le mardi 6 septembre 2016. Pour l’emploi et l’amélioration des conditions de travail Les organisations syndicales appellent les salariés à se mobiliser pour la défense de l’emploi, l’amélioration des conditions de travail et la qualité du service rendu à la population. Le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Libertés syndicales
    Répression syndicale au Gabon ›››

    L’élection présidentielle se tiendra au Gabon le 27 août prochain dans un contexte électoral d’ores et déjà fraudé et un climat politique délétère. La société civile, principale force d’opposition au régime en place est victime d’arrestations arbitraires massives visant à la museler. Le 9 juillet vingt-six personnes ont été arrêtées à Libreville lors d’un meeting de la confédération syndicale Dynamique Unitaire qui regroupe neuf organisations. Parmi elles, (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Liquidation judiciaire
    Les ex-salariés d’Ecopla se battent contre la décision du tribunal de commerce ›››

    Ecopla, unique fabricant français de barquettes aluminium, est passé entre les mains d’actionnaires financiers étrangers successifs qui ont vidé les comptes de la société, s’appropriant sans motif la trésorerie. Un groupe de salariés d’Ecopla, lutte depuis plusieurs années pour reprendre l’entreprise située en Isère. L’entreprise dépossédée de sa trésorerie Entre 1996 et 2006, Ecopla a été revendue plusieurs fois. En 2008, les banques anglaises créancières (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Suppressions d’emplois chez SFR/Numéricable
    5000 emplois menacés : la direction veut précipiter la fin des négociations ›››

    Suite à l’onde de choc provoquée par l’annonce de 5000 suppressions d’emplois à SFR/ Numéricâble, soit plus du tiers des effectifs du groupe, la Ministre du Travail et de l’Emploi, Myriam El Khomri, a convoqué dans l’urgence les Organisations Syndicales et la direction de SFR, mardi 2 août. La CGT a rappelé à la Ministre que le rachat de SFR par Numéricâble avait reçu l’aval du gouvernement en 2014. Dans ce cadre-là, elle ne peut ignorer la stratégie de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • "Expression directe" CGT sur France Télévisions
    Loi travail, rendez-vous le 15 septembre ›››

    Retrouvez l’émission "Expression directe" diffusée sur France Télévisions. Retour sur 4 mois de contestation avec une perspective, celle du 15 septembre, jour de mobilisation nationale contre la loi, pour la réduction du temps de travail, l’augmentation des salaires et la lutte contre la précarité.
    Voir tout le texte ›››

Tour de France social 2014

Tourisme social : qualité et précarité

dimanche 20 juillet 2014 , par Philippe Gelinaud

Samedi 19 juillet : les caravanes CGT des saisonniers s’arrêtent aujourd’hui à Dieppe (Seine-Maritime) et à Briançon (Hautes-Alpes). C’est aussi vers les Hautes-Alpes que se dirige la caravane CGT-NVO qui suit le Tour de France cycliste entre Grenoble et Risoul, et rejoint ainsi la caravane des saisonniers à Briançon, au pied de la montée du col d’Izoard.

Tourisme social en briançonnais : un tourisme de qualité pour les vacanciers et les saisonniers, mais la précarité est toujours là

En faisant étape dans le Briançonnais, la caravane CGT des saisonniers et celle du Tour de France cycliste rencontrent notamment des salariés d’un centre de tourisme social. Ils défendent tous ardemment le concept de tourisme social, qui permet de proposer des vacances de qualité à un public peu fortuné tout en respectant les salariés.

Ils ont tous fait des saisons « ailleurs », mais qu’ils travaillent dans ce centre pour la première fois ou depuis des années, ils sont unanimes : ici, ils sûrs d’être payés pour les heures effectuées, d’avoir leurs jours de repos respectés et un contrat jusqu’à la fin de la saison.

Les saisonniers expliquent aux militants CGT que la situation n’est pas idyllique pour autant. Le salaire, c’est le SMIC, et à la fermeture du centre, c’est le retour à Pôle emploi. Il y a peu de chance d’obtenir un CDI en restant au pays et c’est difficile d’avoir accès à la formation professionnelle entre deux saisons.

Les perspectives d’emploi stable sont faibles dans le Briançonnais et de nombreux employeurs en profitent. Les témoignages fusent et Christelle raconte ainsi qu’avant d’être embauchée au centre, elle a eu une proposition d’emploi pour le mois d’août : 1 200 euros pour travailler tout le mois, dix heures par jour et sans aucun jour de repos. Ou encore, un grand groupe fait miroiter des CDI et en profite pour ne pas payer les heures supplémentaires. Il donne les jours de repos quand ça lui chante, au salarié de montrer sa « motivation » s’il veut être embauché en CDI.

« Être saisonniers, c’est être chômeur le reste de l’année »

Les saisonniers abordent aussi la question des démêlés avec Pôle emploi : être saisonnier, c’est être un chômeur le reste de l’année. Entre les délais pour être inscrit, car l’employeur n’a pas donné l’attestation de fin de contrat ou les fiches de paye, les radiations et les trop perçus, la liste des doléances est longue. Surtout, qu’il est difficile d’atteindre le seuil fatidique des quatre mois de cotisations pour pouvoir être indemnisé, car la saison se concentre sur deux mois. Alors, c’est la chasse au petit boulot, n’importe lequel, pour obtenir les précieuses heures.

Des conséquences de la saisonnalité sur le logement et les services

Durant ces rencontres entre militants CGT et saisonniers, il est aussi question du problème du logement : Briançon, c’est 30 000 habitants à l’année, mais 150 000 durant l’été et 300 000 l’hiver. Un saisonnier témoigne : « On peut se retrouver en colocation à huit, sans jamais vraiment pouvoir se reposer, car chacun a des horaires décalés. »

80% des emplois étant saisonniers et précaires, cela a aussi des conséquences sur l’organisation et la pérennité des services publics : l’avenir même de l’hôpital, premier employeur avec 600 salariés, est menacé. Depuis 2012 et l’annonce de la fermeture du service de réanimation, tous les partis politiques et tous les syndicats se battent pour la préservation des services publics de santé. Le combat continue, car un report avait été annoncé avant les élections municipales, mais très vite oublié juste après, le parti gouvernemental ayant subitement retourné sa veste. Mais les militants de l’union locale CGT, toujours plus nombreux, restent vigilants, et le travail de proximité aussi bien avec les saisonniers qu’avec ceux qui travaillent toute l’année dans le Briançonnais, a déjà permis d’obtenir de nombreuses victoires.

- Voir notre dossier spécial « Tour de France social »