La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Agenda
Publié le jeudi 10 novembre 2016
Ciné-conférence

Syndicats et caméras, la CGT du Front populaire et ses films



Pendant longtemps, les deux films de Jean Renoir, « La Vie est à nous » (1936), produit par le PCF dans le cadre de la campagne électorale des élections législatives et « La Marseillaise » (1938), en partie financé par la Confédération CGT et par une souscription populaire qu’elle a organisée, ont été les deux arbres qui ont masqué une forêt de films produits et diffusés par des réseaux militants vivaces, tentant de marier culture, distraction et propagande.

La CGT ne s’est pas contentée de participer activement à l’aventure de « La Marseillaise ». L’organisation syndicale a été à l’origine, dès 1936, de nombreux films.
L’afflux d’adhésions du printemps 1936 apporte à la CGT et au PCF des fonds nouveaux, ainsi qu’un vivier de membres professionnels du cinéma. C’est dans ce contexte qu’est créé Ciné-Liberté, coopérative audiovisuelle qui participera à la production et à la diffusion de nombreux films, notamment « Grèves d’occupations », « Les Métallos », « Les Bâtisseurs » et « Sur Les routes d’acier ».

Ces films sont présentés dans cette soirée avec la participation de Tangui Perron, historien chargé du patrimoine audiovisuel à « Périphérie ».

FILMS PRÉSENTÉS

  • Grèves d’occupations Union des syndicats ouvriers de la région parisienne, Collectif (réal.), 1936.
  • Les Métallos Union syndicale des ouvriers et ouvrières métallurgistes et similaires de la région parisienne, Jacques Lemare (réal.), 1938.
  • Les Bâtisseurs Fédération nationale des travailleurs du Bâtiment, des travaux publics et des matériaux de construction, Jean Epstein réal.), 1938.
  • Sur les routes d’Acier Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer, en collaboration avec la Fédération des cadres des chemins de fer ,Boris Peskine (réal.), 1938.

Mardi 15 novembre de 18 h 30 à 20h
Salle du CCN – siège de la CGT
263 rue de Paris, 93100 Montreuil