La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 12 mai 2015

Revaloriser les salaires pour répartir plus justement les gains de productivité et favoriser la croissance et l’emploi



Il existe des entreprises qui connaissent
des difficultés réelles. En période de
crise, c’est à l’État de jouer son rôle
pour aider ces entreprises à ouvrir des
perspectives de croissance et d’emploi.
Mais il existe également des entreprises,
des groupes, des donneurs d’ordre, qui
malgré la crise, sont en parfaite santé
et continuent à faire des profits importants.
Les montages financiers au sein des
groupes, la création de holdings et de
filiales au gré de la concurrence fiscale
et des paradis fiscaux permettent aux
groupes d’augmenter les profits versés
aux actionnaires et de dissimuler les
richesses créées par le travail des salariés.
Il convient d’une part, d’encadrer
beaucoup plus fortement les dispositions
financières applicables aux groupes
et d’autre part de donner plus de droits
de regard aux représentants des salariés
dans les comptes des entreprises.
Les salariés qui créent les richesses
dans l’entreprise doivent avoir un droit
de regard sur la répartition de ces
richesses entre ce qui va à l’investissement,
ce qui va aux salaires et ce qui
rémunère le capital.

LA CGT PROPOSE

L’intervention des représentants salariés
dans les comptes des entreprises évitera
bien des erreurs stratégiques fatales pour
l’emploi. Les représentants des salariés
doivent avoir leur mot à dire pour exiger
que les gains de productivité réalisés
donnent lieu à des revalorisations de
salaires.