La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 19 septembre 2017
En direct de l’institutionnel

Régions de France veut discuter des modalités des nouvelles économies demandées aux collectivités et de leurs compétences



S’assurer que les régions percevront bien à compter du 1 janvier 2018 une fraction de la TVA en remplacement de la Dotation globale de fonctionnement, évoquer la possibilité d’expérimenter de nouvelles compétences et se voir confier de nouvelles délégations de compétences de la part de l’État sont les trois grands sujets de discussions que souhaite aborder Régions de France (ex-ARF - association d’élus) lors de son congrès qui se tiendra les 27 et 28 septembre prochains à Orléans.

Le chef de l’État s’est déclaré prêt à faire « sauter les verrous », notamment en matière économique et sociale (emploi notamment), quitte à réviser la Constitution, tout en maintenant des « lignes rouges ».
Les présidents de région ont déjà listé et priorisé les domaines dans lesquels ils souhaiteraient pouvoir expérimenter.

Arrivent en tête la formation professionnelle et l’apprentissage (pour lequel les régions souhaiteraient pouvoir adapter localement les normes nationales) ainsi que l’orientation.

Le président de Régions de France, Philippe Richert, tient également à l’expérimentation de la taxe dont devraient s’acquitter les poids lourds sur certaines routes nationales.

(source AEF 30 et 31 août 2017)