La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 29 mars 2017
Occupation

Recommandations aux banques et assurances françaises



1) Mettre fin immédiatement à tout lien en cours entre les banques et assurances françaises et les colonies israéliennes en territoire occupé

Nous demandons instamment aux banques et assurances françaises qu’elles mettent fin, sans tarder, à tout soutien financier qui facilite l’existence et l’extension des colonies israéliennes illégales en territoire palestinien occupé. En particulier, nous demandons :
• leur renonciation immédiate et publique à toute participation financière – c’est-à-dire la détention d’actifs ou leur gestion – dans les banques et entreprises israéliennes impliquées dans les colonies ;
• l’engagement à ne pas renouveler le prêt accordé à Israël Electric Corporation pour le projet d’extension des usines électriques à gaz réalisé par Alstom et Siemens AG.

2) Développer à l’avenir une politique d’exclusion des entités impliquées dans les colonies israéliennes

Nous exhortons l’ensemble des groupes bancaires français à appliquer dans le futur un devoir de vigilance accru en matière de droits humains et à développer une politique vis-à-vis des entreprises, financières et autres, soutenant la colonisation israélienne dans le territoire palestinien occupé. Cette politique devra veiller à mettre en œuvre les Principes directeurs des Nations unies et de l’OCDE et a minima indiquer :
• l’absence de tout soutien, quels que soient les outils financiers, aux entreprises et banques israéliennes impliquées dans les colonies dans le territoire palestinien occupé ;
• l’arrêt de tout financement direct (toute transaction dédiée, prêt comme financement de projet) lié au maintien et au développement des colonies, quelle que soit la nationalité de l’entreprise concernée ;
• l’élaboration et la mise en œuvre effective du plan de vigilance comme prévu dans la loi sur le devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre.