La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Agenda
Publié le lundi 5 mars 2018
Travailleurs sans-papiers

Rassemblement de soutien aux salariés de GLS en lutte



Depuis le lundi 12 février au matin, 34 camarades sans-papiers occupent le site du donneur d’ordres GLS, entreprise de messagerie à Roissy, pour obtenir leur régulation. Comme nous le savons, ce genre de lutte s’inscrit dans la durée et nécessite l’investissement de toute la CGT.

La direction de GLS a assigné nos camarades sans-papiers en référé, le 21 février 2018, afin d’obtenir l’évacuation des locaux. Le juge a renvoyé l’affaire au 7 mars 2018 mais a demandé l’évacuation du site sous vingt-quatre heures. Nous avons donc jusqu’à cette date pour mettre la pression sur GLS afin d’obtenir la régularisation de nos camarades sans-papiers.

Au bout de seize jours de lutte, la direction de GLS durcit le ton : elle se refuse à toute régularisation et empêche 14 salariés de rentrer de nouveau dans l’entreprise, après en être sortis pour se laver (ils ne sont plus que 20 à occuper l’entreprise).

GLS est un boulimique du travail intérimaire : 40 % en moyenne sur l’année pour une entreprise qui compte 1 400 salariés ! Et il dit n’être responsable de rien... Le comble est que GLS est un récidiviste : il y a une dizaine d’années, il a déjà été épinglé sur cette question.

Afin de soutenir la lutte de nos camarades et d’exiger leur régularisation, nous appelons à un rassemblement mardi 6 mars 2018 à 16 heures devant l’entreprise GLS – 29, rue Jean-Moulin à Roissy. Soyons nombreux !