La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Travail  >> Syndicalisme
Publié le vendredi 12 juin 2009

Qui sont les nouveaux syndiqués ?



L’union départementale CGT de l’Allier a organisé le 5 mai une rencontre entre les anciens et les nouveaux adhérents. Petit choc des cultures. Un article du mensuel de la CGT Ensemble !

« C’est la colère des opprimés, dans la rue étudiants, cheminots et ouvriers... », les paroles du groupe Noir sur Blanc explosent en rafale devant les deux cents syndiqués réunis à St Pourçain-sur-Sioule (03).
L’image est insolite : le phrasé et la gestuelle hip-hop déferlent sur des militants qui découvrent un rap à contenu social. Mais le choc culturel n’est pas à sens unique. Les nouveaux syndiqués, jeunes ou moins jeunes, témoignent également de leur découverte de la culture CGT : « Comment fait-on pour lutter, se mettre en grève ? On attend des anciens qu’ils nous apportent leurs connaissances et leur savoir faire. » C’est le renouvellement massif de ses effectifs syndiqués qui a conduit l’UD CGT de l’Allier à organiser cette rencontre entre les anciens et les nouveaux adhérents. Le problème n’est pas simple, car si on recense 500 nouvelles adhésions depuis 2008, un nombre équivalent de syndiqués a été perdu sur la même période. De fait, le nombre de syndiqués stagne aux environs de 4700 syndiqués sur le département. Ce double mouvement interroge.

Michel Beaune, secrétaire général de l’UD CGT 03
Michel Beaune, secrétaire général de l'UD CGT 03
Ecouter l’interview


« Seul, isolé, on ne peut pas grand-chose. Mais à l’inverse, unis dans l’entreprise, la localité, ensemble, on est une vraie force solidaire et convergente au service des revendications. Eh oui, la CGT est faite pour ça ! »

Qui adhère à la CGT ? Il n’y a évidemment pas de réponse unique à la question. On se syndique à partir d’un problème individuel, ou au contraire dans le cadre d’un conflit collectif. C’est le cas chez Sagem à Montluçon, où une grève sur les salaires a servi de catalyseur. La CGT, on la connaît souvent parce qu’un père, un oncle y était. Alors, lorsque des militants parrainent des entreprises, le répondant est rarement immédiat. Mais dès que l’occasion se présente, les salariés savent à quelle porte frapper.

Qui ne renouvelle pas son adhésion à la CGT ? « Ceux qui prennent leur retraite oublient souvent de reprendre leur carte » déplore un intervenant. C’est surtout dans les petites entreprises qu’on ne pérennise pas les adhésions. Maryse Dumas, secrétaire de la CGT, a parfaitement conscience de la difficulté : « les syndiqués sont trop souvent isolés dans les PME. Parfois même, des adhérents CGT sur un même site relèvent de structures syndicales différentes et ne se connaissent pas. Il faut donc revoir le périmètre du syndicat pour trouver une solution à ce problème absurde ».

Le sujet sera au cœur du 49 eme congrès de la CGT qui se tiendra à Nantes à la fin de l’année. Le débat se poursuit. Parmi les interventions, un fil rouge revient avec insistance. « Ce qu’on cherche dans le syndicat, c’est la solidarité. » Ce qu’expriment fort bien nos jeunes rappeurs du groupe Noir sur Blanc : « on est tous solidaires dans nos galères … Ils veulent nous diviser en opposant les jeunes contre les vieux Les travailleurs, ceux du privé contre les fonctionnaires. On sera tous solidaires ». REGIS FRUTIER

Paroles de syndiqués



Christelle Hébrard, 36 ans, contractuelle à La Poste

Ecouter l’interview

« Mon père était à la CGT. C’est grâce au syndicat que j’ai pu obtenir un contrat à durée indéterminée. J’ai donc décidé de militer à mon tour. On a besoin de renforcer le syndicat pour se faire entendre et gagner de nouveaux droits »



Jean-Paul Chevalier, 56 ans, cadre au service des sports de la ville de Vichy

Ecouter l’interview


« Je suis devenu éducateur sportif (ETAPS) à la ville après une carrière dans l’Armée. Or mes qualifications n’étaient pas reconnues. Certains de mes collègues n’avaient pas obtenu d’avancement depuis trente ans ! J’ai donc adhéré à la CGT. On s’est battu et on a obtenu des promotions. »



Yannick Ravel, alias Yan-CK , 27 ans, ouvrier chez Adisséo (Chimie) et rappeur du groupe Noir sur Blanc
_

Ecouter l’interview


« Je me suis syndiqué en 2008 Retrouver le Myspace de Nois Sur Blanc et écouter des extraits de l'album Enfants du Monde

quand ils ont voulu supprimer un service avec 150 personnes.

Je connaissais la CGT parce qu’on les voyait

souvent à la porte de l’entreprise.

C’est le syndicat qui m’est apparu le plus revendicatif. »

Zoom

Un vent de syndicalisation

Fin avril, la CGT comptabilisait 20 000 adhésions nouvelles réalisées depuis le début de l’année. C’est 50% d’adhésions supplémentaires que durant la même période de l’année dernière. Parmi ces adhésions, 60% sont issus du privé, 40% sont des femmes et 8% ont moins de 25 ans.