La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 5 avril 2017
Institutionnel

QU’EST-CE QUE LE CROCT ?



La CGT est sollicitée dans de nombreuses institutions. Le comité régional d’Auvergne a préparé une fiche présentant le Conseil régional d’orientation des conditions de travail –CROCT- actuellement installé dans chaque région.

Conseil Régional d’Orientation des Conditions de Travail regroupant les acteurs sociaux (OS et OP), institutionnels (CARSAT, DIRECCTE, OPPBTP, SSTIE, MSA, RSI, ARACT, ...) avec une gouvernance paritaire.

Les missions du CROCT :

- définir le volet régional de la politique de protection de la santé et de la sécurité au travail et d’amélioration des conditions de travail ;
- permettre un relais efficace de l’impulsion et du suivi dans les différentes instances à la gouvernance desquelles les partenaires sociaux contribuent ou dans lesquelles ils sont présents dans la région : CARSAT, OPPBTP, ARACT, SSTIE ;
- faire le lien santé travail – santé publique.
Cette articulation repose également sur la mise en dynamique du plan d’action issu du PRST3.

L’importance de notre participation à cette instance :

- lieu central sur l’orientation de la politique régionale permettant de croiser l’ensemble des acteurs et donc de l’action de nos mandatés (CARSAT, OPPBTP ARACT et SSTIE)
- définition des priorités et donc de faire le lien avec nos bases ;
- action transversale :

  • porter dans les instances régionales, les réalités dans les entreprises et les territoires afin d’apporter le débat sur l’utilité et le sens des différents plans. Lien base vers nos mandatés permettant de mettre en lumière des situations précises pouvant des fois faire bouger des lignes,
  • lien mandaté vers les bases – information et vieille sur les orientations institutionnelles pouvant soit permettre le renforcement d’un rapport de force ou inversement, soit avoir un rôle d’alerte d’une évolution.
    Un exemple : Trop souvent, les préventeurs CARSAT sont limités dans leurs actions par des objectifs. Trop souvent les camarades nous font remonter l’inaction des services de contrôle ou de prévention car leur demande ne répond pas aux axes stratégiques. Si nous portons ces enjeux au sein du CROCT et du GPRO, nous pouvons au mieux faire bouger les lignes dans les différents plans en lien avec les attentes de nos bases, au pire, porter en lumière des situations micro.