La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >>  Europe/Inter  >> Paix et sécurité
Publié le mardi 18 juillet 2006

Proche-orient : pour la Cgt, seul le respect du droit international peut ramener la paix dans la région



La Cgt exige l’arrêt immédiat des bombardements et des tirs de roquette, le retrait des troupes israéliennes, la libération de toutes les personnes capturées, l’application de l’ensemble des résolutions de l’ONU

La Cgt exprime ses plus vives inquiétudes face à la situation que connaît le proche-orient.

Si nous condamnons les prises d’otages, qui dans les conflits servent de moyens de chantage et de monnaie d’échange, nous ne pouvons accepter que l’enlèvement de deux soldats serve de prétexte à des attaques contre la population civile, les infrastructures, et les services vitaux dans plusieurs régions du Liban créant ainsi une catastrophe humanitaire.

Toute cette violence serait évitée si l’ensemble des résolutions adoptées par l’ONU étaient respectées, qu’il s’agisse du désarmement des milices du Hezbollah et surtout de la non application par Israël depuis près de 40 ans de la résolution qui exige le retrait des forces israéliennes des territoires palestiniens occupés depuis 1967.

Les droits des peuples libanais, israéliens et palestiniens ne pourront être obtenus que par le respect du droit international et en particulier les conventions de Genève et non pas en terrorisant les populations.

La Cgt déplore les silences et l’inaction de la communauté internationale et notamment de l’UE qui aboutissent à une inefficacité meurtrière pour les populations.

La Cgt exige l’arrêt immédiat des bombardements et des tirs de roquette, le retrait des troupes israéliennes, la libération de toutes les personnes capturées, l’application de l’ensemble des résolutions de l’ONU.