La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Énergie
    Engie prône la fin des tarifs réglementés de vente ›››

    La fédération nationale mines-énergie CGT (FNME-CGT) dénonce la proposition insensée du groupe gazier et rappelle ses revendications dans un communiqué paru le 10 octobre. S’inscrivant dans la continuité des ordonnances, le groupe Engie s’est rapproché du gouvernement pour proposer l’adoption très rapide d’une loi qui programme l’extinction des tarifs réglementés de ventes (TRV) de gaz et d’électricité. Il demande notamment qu’y soient inscrits : (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ordonnances Macron
    Mobilisons nous le 19 octobre !! ›››

    À l’issue d’une rencontre intersyndicale qui a réuni l’ensemble des syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, FSU, Unsa, Solidaires, Unef, UNL et FIDL) le 9 octobre au siège de la CGT, les organisations syndicales ont décidé de se revoir le 24 octobre prochain, « pour faire le point sur l’ensemble des réformes du gouvernement : loi travail, baisse des APL, hausse de la CSG, réformes à venir de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de la retraite », (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Formation professionnelle
    Le conseil régional Nouvelle-Aquitaine maintien l’aide pour la restauration et l’hébergement des stagiaires de l’Afpa ›››

    À l’issue de plusieurs discussions entre la CGT Afpa et le conseil régional, les stagiaires demandeurs d’emploi pourront continuer de bénéficier d’un accès aux services de restauration et d’hébergement pour un prix modique. Suite à la parution en juin du dernier appel d’offres « formation », la CGT Afpa avait alerté l’opinion publique sur la disparition de l’aide accordée jusqu’alors par le conseil régional Nouvelle-Aquitaine aux demandeurs d’emploi en (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Nouveau plan social chez Intermarché ›››

    Lors du comité central d’entreprise des 5 et 6 octobre 2017, la direction d’Intermarché Logistique (ITMLAI) a annoncé un nouveau plan social qui impactera 133 approvisionneurs alimentaires, 6 responsables approvisionneurs région et 126 caristes sur les bases frais. Un total de 265 salariés seront donc concernés par cette restructuration. Au vu du faible nombre de propositions de reclassement envisagées, de nombreux salariés seront licenciés. De (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    A Monoprix, pas d’arrêt du travail après le suicide d’un employé ›››

    Un salarié de l’enseigne Monoprix du Raincy, en Seine-Saint-Denis, s’est suicidé sur son lieu de travail jeudi 5 octobre au matin. Employé du magasin depuis trente-quatre ans, il se serait défenestré, peu après avoir pris son service à 6 heures, du 3e étage du bâtiment, situé sur l’avenue de la Résistance, près de la gare RER du Raincy. Une enquête a été ouverte par le commissariat du Raincy, et une cellule psychologique mise en place, selon la directrice de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé et travail
    400 médecins poursuivis par les employeurs chaque année ›››

    Une disposition réglementaire permet, depuis 2007, aux employeurs de poursuivre, devant l’ordre des médecins, des praticiens qui auraient établi un lien entre la pathologie du patient et ses conditions de travail dans leurs certificats. Une thèse de médecine, récemment publiée, a évalué ces plaintes et leurs conséquences entre 2011 et 2015. Il en ressort : qu’entre 2011 et 2015, les plaintes d’employeurs ont doublé alors que les autres motifs de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Fédérations Finances et Banques et assurances
    Paris au secours des exilés du Brexit... ›››

    La fédération des banques et assurances et la fédération des finances signent un communiqué commun pour dénoncer les mesures inquiétantes présentées par Édouard Philippe le 7 septembre dernier. Alors que les salariés du privé vont encore perdre des droits au profit du patronat avec la réforme du Code du travail (plafonnement des indemnités prud’homales, fusion des instances représentatives, inversion de la hiérarchie des normes, réduction du périmètre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Victoire syndicale
    La CGT Flunch remporte les élections professionnelles ›››

    Arrivée en tête dès le premier tour, la CGT Flunch a produit un communiqué pour remercier ses électeur, que nous vous retranscrivons ci-dessous. « La CGT Flunch tien à remercier tous les électeurs qui lui ont fait confiance lors des élections professionnelles du 26 septembre au 3 octobre 2017 (1er tour). Au niveau national, de 28,31 %, la CGT est passée à 34,03 %, et renforce sa position de première organisation syndicale représentative au sein (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Les salarié de General Electric Grenoble resteront mobilisés tant que le PSE supprimant 345 emplois ne sera pas retiré ›››

    La fédération métallurgie a produit un communiqué ce vendredi 6 octobre pour interpeller l’État quant à l’intolérable suppression d’emplois de General Electric Grenoble, que nous reproduisons ci-après. Depuis le 4 octobre 2017, les salariés de General Electric Grenoble occupent l’entrée du site, avec le soutien des élus locaux et des citoyens. Le 4 juillet 2017, General Electric a décidé de supprimer 345 emplois sur 800 à Grenoble. Suite à cette (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    Pour une nouvelle convention, les métallos appellent à la mobilisation ›››

    Le 13 octobre prochain, la Fédération CGT de la métallurgie appelle à la mobilisation. « Elle porte depuis de nombreux mois un projet de convention collective qui concerne aussi bien l’ouvrier que le cadre », explique Stéphane Flégeau, de la CGT métallurgie, dans cette interview vidéo. La fédération se bat surtout contre le projet patronal de convention collective, « une véritable régression moyenâgeuse. Le patronat veut nous faire revenir au paiement à (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Transports
    Les conducteurs font plier le gouvernement et appellent à la mobilisation le 10 octobre !! ›››

    Suite aux mobilisations du 12, du 21 et notamment du 25 septembre par les salariés des transports, se tenait, hier, une commission paritaire de branche réunissant l’ensemble des organisations syndicales et patronales composant l’ensemble des secteurs d’activités. A l’ordre du jour : la sécurisation de la rémunération dans les transporteurs, mise à mal par les ordonnances Macron. Cette réunion paritaire faisait suite à la concertation provoquée par (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Les entretiens de l’IHS
    Histoire et décadence de la CSG ›››

    D’où vient-elle ? Où va-t-elle ? La contribution sociale généralisée (CSG) a maintenant 26 ans et rentre dans sa maturité. L’occasion, au moment où les pouvoirs publics souhaitent lui assurer un avenir prometteur, de faire le point sur son passé encore frais, en compagnie de Gérard Rodriguez, du conseil d’administration de l’IHS. Nous publions les quatre premiers épisodes de notre série, composée de 13 épisodes. 1- Quand la CSG a-t-elle été créée ? Par (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Victoire syndicale
    Les travailleurs sans-papiers des Burger King parisiens obtiennent gain de cause ›››

    Exploités par le sous-traitant pour le nettoyage du géant de la restauration rapide, des salariés sans-papiers s’étaient battus pour dénoncer leurs conditions de travail inhumaines et pour obtenir leur régularisation. « Chaque nuit, je commence à minuit et je ne finis jamais avant 4 heures ou 5 heures. Le mardi, je dois même rester jusqu’à 6 heures 30, car on me demande d’attendre que le manager de Burger King arrive avant de partir. Mais je ne suis (...)
    Voir tout le texte ›››
  • GM&S
    Lacrymogènes contre les salariés et élus locaux ›››

    A l’occasion du déplacement du chef de l’Etat à Egletons en Corrèze, les salariés de GM&S - dont l’usine a été reprise par le groupe GMD - accompagnés de nombreux élus locaux, espéraient une rencontre pour obtenir des garanties d’accompagnement des 156 licenciés du site (lire notre article). Ils ont été accueillis par la gendarmerie mobile et des gaz lacrymogènes. La préfecture de la Creuse a par ailleurs déclaré qu’Emmanuel Macron n’irait pas à (...)
    Voir tout le texte ›››
  • International
    Syndicaliste en Afghanistan : un combat pour la paix ›››

    Comment passer de commandant des moudjahidines à président de la principale confédération syndicale afghane ? « Avec l’invasion des soviétiques en 1979, il a fallu libérer le pays et prendre les armes », nous a expliqué Maroof Qaderi, ex-commandant moudjahidine donc. Par la suite, il a fallu encore se battre pour restaurer le droit de militer interdit par les Talibans et autorisé de nouveau en 2014. Devenir le président de NUAWE, syndicat créé en 1964, (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Actualité juridique
    Pour la Cour européenne des droits de l’Homme, l’accès aux mails privés d’un salarié est prohibé ›››

    Cette contribution de Philippe Boislandon, conseiller du salarié CGT à Lyon, a été publié sur le site du commerce et services CGT. Jusqu’où un employeur peut il aller dans la surveillance des e-mails de ses salariés ? Cette question a donné lieu a un arrêt récent de la Cour Européenne des Droits de l’Homme en date du 5 septembre 2017, qui rappelle les limites à la surveillance de la messagerie des salariés. Les faits : Un ingénieur roumain a été (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Les salarié·e·s d’Hôtel Park Hyatt Vendôme arrachent 225 € d’augmentation ! ›››

    La société STN Groupe, sous-traitante pour l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, vient de signer un accord avec la CGT-Hôtel de prestige et économiques (HPE). Les femmes de chambre, équipiers et gouvernantes vont voir leurs salaires revalorisés de 225 € bruts par mois en moyenne et ont obtenu une deuxième journée par an au titre de l’habillage-déshabillage ainsi qu’une journée supplémentaire de congés payés après cinq ans d’ancienneté. Belle victoire (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Canal+
    Les centres d’appel en grève depuis trois semaines ›››

    Un mouvement de grève perturbe le fonctionnement des centres d’appels de Canal+ depuis maintenant trois semaines. En cause, un projet de suppression de 153 postes sur le centre d’appels de Saint-Denis en région parisienne, des reclassements sur le centre de Rennes et des modifications des horaires de travail. La direction du groupe, filiale de Vivendi, avait annoncé début juin la « réorganisation » de ses services de relation clientèle, face à (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Organisation internationale du travail - OIT
    Boycott syndical réussi ! ›››

    L’appel au boycott de la 10e réunion régionale européenne de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui devait se tenir en Turquie (lire notre article) a été massivement suivi : à l’ouverture ce lundi, seules 3 organisations syndicales affiliées à la Confédération syndicale internationale (CSI) sur 91, étaient présentes. Côté gouvernements et employeurs, on comptait 41 participations pour 51 pays représentés, mais seulement 10 ministres présents, (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Service public
    La Courneuve : les animateurs en grève contre l’accueil imposé le matin ›››

    À la Courneuve, la nouvelle organisation avec le retour de la semaine de quatre jours à l’école impose aux animateurs, au nom de la réduction des finances publiques et de la gestion des absences, l’encadrement du temps d’accueil du matin, auparavant assuré par des contractuels, et ce sans prise en compte des contraintes personnelles et professionnelles des animateurs. Ces derniers ont décidé la reconduction de la grève entamée le 7 septembre jusqu’à (...)
    Voir tout le texte ›››

Conférence interrégionale – Angers

« Prenons l’habitude de croiser nos succès »

mardi 20 janvier 2015 , par Sabine Ferry

C’est dans un bassin minier que s’est tenue la première des cinq conférences interrégionales de la CGT, vendredi 16 janvier dernier. A Trélazé, près d’Angers en Maine-et-Loire, où, il y a à peu près un an fermait la dernière mine en France après une longue bataille pour préserver le site d’extraction de l’ardoise. Plus d’une centaine de militants de Bretagne, du Centre et des Pays-de-la-Loire, autour de Sophie Binet, de Fabienne Cru-Montblanc et de Pascal Bouvier, dirigeants de la CGT, ont eu l’occasion de se rencontrer, d’échanger, de comprendre comment ici un succès a été emporté ou un boom dans la syndicalisation s’est produit, comment là il a fallu franchir des obstacles et que conviendrait-il de développer pour faire progresser la CGT.


La quasi-totalité des militants présents sont intervenus, et si le constat a été fait qu’il n’y a pas de recettes miracles applicables partout, une évidence s’est imposée : le travail de terrain, la proximité, la capacité à créer des liens interprofessionnels et à agir ensemble sont la clé de la progression de l’organisation syndicale.

L’utilité de l’action collective
« Si aujourd’hui il existe encore un régime minier en France et la prise en charge à 100% des remboursements, aucun dépassement d’honoraire… pour les mineurs et leurs ayant droits, c’est grâce à l’action de la CGT au niveau national et régional. Sans l’implication de l’ensemble des mineurs, ce régime aurait été dissout dans le régime général. Mineurs retraités, veuves et affiliés continuent, grâce à leur combativité, de bénéficier du statut du mineur  », rappelle Hervé, délégué syndical des ardoisiers.

Le travail de terrain, l’accueil, la formation…
Jérôme, personnel territorial, raconte comment la CGT a remporté à 77% les dernières élections professionnelles dans son secteur. Toute la place au bureau de son syndicat a été faite aux jeunes et la priorité a été donnée au travail de proximité.

Malgré une discrimination syndicale forte et la présence d’un « syndicat maison » de mèche avec le patron, il y a eu ces dernières années une forte hausse de la syndicalisation au syndicat Airbus de Nantes, témoigne Pascal. Progression liée au travail de proximité : « Tous les ans, une trentaine de nouveaux syndiqués nous rejoignent, on privilégie le travail de terrain pour en arriver-là. Et c’est pas tous les jours simple, poursuit-il, notamment dans une entreprise qui fonctionne en 3x8, ça prend du temps mais ça paye. » Progression liée également à la tenue de consultation des salariés et à l’accueil réservée aux nouveaux adhérents : « Le stage d’accueil transforme les idées reçues des salariés vis-à-vis de la CGT ». Enfin, le syndicat CGT Airbus a réalisé un travail spécifique en direction des intérimaires nouvellement embauchés et beaucoup, au bout d’un an dans l’entreprise, se syndiquent. « Le patron et le syndicat maison tentent de les bluffer quand ils arrivent à Airbus, notamment en leur offrant un baptême de l’air, mais très vite, les salariés se rendent compte qu’il n’y a rien derrière. »

A Blois, au centre hospitalier, c’est en utilisant les outils de mesure de la direction (les grilles Agir et Pathos, grilles d’évaluation des soins) que les syndiqués ont pu démontrer qu’il y avait un manque de personnel. Après de multiples actions, toujours en lien avec les unions locales et départementale mais aussi en y invitant la presse, « la mayonnaise a monté et on a obtenu des postes d’aide-soignantes », se souvient une militante. En trois ans, le syndicat a doublé ses effectifs...

L’engagement interprofessionnel
« Il est clair que s’il n’y avait pas de liens entre les différentes structures de la CGT, il serait difficile de gagner des victoires  », estime Sophie Binet qui situe l’enjeu et les bénéfices du travail interprofessionnel dans le morcellement du salariat et de l’entreprise. « Un travail en commun qui ne doit pas qu’être un slogan », ajoute-t-elle. Et ce n’est pas qu’un slogan pour les nombreux militantes et militants d’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) présents à la conférence et qui ont évoqué la souffrance au travail, les mauvaises conditions de travail, le droit du travail bafoué, le non-respect des statuts dans ce type d’établissements. Dans la Mayenne par exemple, un syndicat s’est rapproché des organisations CGT territoriales et a pu agir en intersyndicale. Sans ces liens, peu d’actions auraient pu déboucher positivement. «  Les petits établissements représentent un champ de construction pour la CGT, car le personnel y est souvent en grande souffrance et en manque de moyens », témoigne une militante qui insiste sur le caractère crucial de l’engagement interprofessionnel.

« Derrière le rêve américain, on bosse comme des chinois »
Le témoignage de Khaled n’est pas passé inaperçu. Jeune salarié chez Amazon.fr, il est syndiqué depuis 2012 au sein de ce géant de la vente en ligne. Il a intégré la société en tant qu’intérimaire et était dans l’équipe du délégué syndical. « Une « chance, estime-t-il, car on est conditionné dès l’embauche, chez Amazon ». Une entreprise où le tutoiement est de rigueur, où tout est « happy » : « c’est le monde Walt Disney »… L’envers du décors : des conditions de travail très dures, tout est « fliqué », il y a un non-respect du code du travail et des conventions collectives et, cerise sur le gâteau, « Le vendredi il faut venir déguisé pour avoir des chèques cadeaux… Derrière le rêve américain , confie Khaled, on bosse comme des chinois  ».
L’aide de l’union locale a été essentielle pour les salariés de son entreprise. Et les contacts et actions communes entre salariés français et leurs collègues allemands aussi. De deux syndiqués en 2010, ils sont 65 aujourd’hui dans son entreprise.

« Une journée qui fait du bien  », confie Eric, instituteur d’Ille-et-Vilaine : « on a bien fait de tenir ces rencontres, car il faut qu’on se dise les choses dans cette période. Je suis fier de cette CGT-là. »
Une journée très utile, ajoute Sophie Binet, car « bien souvent, on est trop modestes, on passe beaucoup de temps à se dire ce qui ne va pas. Prenons aussi l’habitude de croiser nos succès ».


- Voir l’article présentant les rencontres interrégionales CGT « Partageons nos succès ».