La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Agenda
Publié le jeudi 8 février 2018
Fonction publique territoriale

Préavis de grève pour les services sociaux et médico-sociaux



La CGT appelle l’ensemble des professionnels des services sociaux et médico-sociaux de la fonction publique territoriale à rejoindre leurs collègues du privé et du public le 14 février pour dire « non » aux politiques d’austérité qui compromettent gravement la prise en charge des personnes les plus vulnérables de notre société — dont les enfants ou adolescents, migrants ou non — ainsi que le vivre-ensemble.

Les professionnels dénoncent la dégradation des conditions de travail dans tous les services avec un maque de moyens de plus en plus criant pour faire face aux missions qui leur sont confié, dans un contexte d’insécurité et d’instabilité lié aux réformes territoriales en cours.

Les exécutifs locaux prennent aujourd’hui la mesure de l’impasse dans laquelle ils se trouvent, après avoir accompagné, voire anticipé, le « grand dépeçage » en supprimant des services de protection maternelle et infantile notamment, en fusionnant des services... au nom de la rentabilité et de l’efficacité.

Le gouvernement annonce des départs massifs et davantage de contractuels dans la fonction publique, une remise en cause des conventions collectives pour le privé, une accentuation du salaire au mérite dans le système de rémunération des agents de la fonction publique.

A contrario, la reconnaissance des qualifications (bac + 3) donnant accès à une catégorie A, tant attendue par les professionnels et accordée a minima dans l’accord PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations), est reportée d’un an.

Le contexte social est aujourd’hui particulièrement dégradé, avec le constat (entre autres) d’un taux de pauvreté de 14,2 % selon les données de 2015 (un million de pauvres supplémentaires entre 2005 et 2015) et d’une augmentation de 24 % des expulsions locatives en 2015.

Cette situation inacceptable appelle une riposte massive, installée aujourd’hui dans la durée, avec des agents qui ne lâcheront pas sur ce qui doit donner sens à leur travail, c’est-à-dire :
- un accès universel aux droits fondamentaux pour le public accueilli ;
- des moyens humains, matériels et financiers nécessaires et suffisants pour mener à bien les missions de service public avec équité sur l’ensemble du territoire ;
- le respect des missions des travailleurs sociaux et médico-sociaux dans l’esprit des ordonnances de 1945 (protection de l’enfance, protection sociale pour toutes et tous) ;
- une reconnaissance des qualifications pour tous les professionnels de l’action sociale et médico-sociale dans une véritable reconnaissance en catégorie A pour tous les agents concernés et sa traduction dans les conventions collectives du privé.

Dans ce cadre, la fédération CGT des services publics a décidé de mettre à disposition des personnels un préavis de grève leur permettant de participer aux rassemblements et manifestations qui seront organisés à Paris et en région.