La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 14 janvier 2014

Pourquoi les valeurs de la CGT et celles de l’extrême droite sont-elles absolument incompatibles, dans l’entreprise comme dans la cité ?



La CGT défend les intérêts des salariés, le FN
défend ceux des possédants et du grand patronat,
même s’il tente d’apparaître comme
une solution pour ceux qui sont en difficulté.

Cet article est extrait d’un dossier réalisé en collaboration avec le
groupe de travail confédéral en charge de l’animation de la
campagne contre l’extrême droite.
Paru dans Ensemble n° 64, janvier 2014.

Le FN conditionne les droits des
salariés en fonction de leur nationalité,
la CGT défend des valeurs universalistes
 : les salariés ont tous
les mêmes droits, quelle
que soit leur nationalité. Le
FN prône aussi l’élitisme à
l’école à l’opposé de l’école pour
tous, garante de l’égalité républicaine.
Les statuts de la CGT indiquent
que l’organisation agit
« contre les discriminations de
toutes sortes, le racisme, la xénophobie,
et toutes les exclusions ». Le
FN, lui, fonde son programme sur le
principe de la priorité nationale. Il
divise ainsi les salariés en deux catégories.
En opposant travailleurs français
et immigrés, il cherche à les détourner
de la question essentielle qui est celle de
la répartition inégale des richesses. Il
sert ainsi les intérêts du Medef.