La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

Répression antisyndicale

Pour la relaxe de Cédric et Loïc !

mercredi 27 juillet 2016
PDF - 103.6 ko

Nos camarades Cédric et Loïc, des services publics et des Ports et Docks, comparaissent ce mercredi 27 juillet 2016 au tribunal de Paris.

Lors de la manifestation nationale contre le projet « loi travail » du 14 juin, différents militants ont été interpellés par les forces de l’ordre.

Pour nos 2 camarades, l’interpellation a été suivie d’une garde à vue et d’une mise en examen pour des « soi-disant faits de violence et rébellion ».

Pourtant, les éléments concrets et avérés des affaires en question démontrent une toute autre réalité. Injustement accusés, nos camarades subissent une répression abusive déployée lors des mois de lutte contre la loi travail.

Les procès contre les militant-es se sont multiplié dans la dernière période. Quasi systématiquement, le parquet a poursuivi même si les dossiers étaient vides de preuves.

Nous assistons donc à une volonté politique de criminaliser l’action syndicale et toutes ses expressions.

Attaquer ainsi les libertés syndicales est indigne d’un gouvernement quel qu’il soit.

La CGT le dénonce fermement et défendra sans relâche les libertés syndicales essentielles aux conquêtes sociales.

Des centaines de manifestant-es se sont rassemblés à Paris pour soutenir nos camarades, obtenir leur relaxe.

Notre solidarité est sans faille, notre détermination sans réserve.

Poursuivons la lutte contre la loi « travail » et pour un code du travail du 21e siècle.

Montreuil, le 27 juillet 2016.