La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique

JO PARIS 2024

Pour la CGT : top départ pour des JO responsables

jeudi 14 septembre 2017

La candidature de Paris aux JO 2024 est une décision politique sur laquelle la CGT, organisation syndicale de salariés, a porté un regard concernant l’ensemble des choix relatifs aux questions éthiques et celles qui engagent la responsabilité sociale et environnementale des entreprises contribuant à la manifestation.
Il n’y a pas de doute que les Jeux Olympiques et Paralympiques portent l’image d’une fête sportive de caractère mondial, avec l’idée d’un modèle de fraternité et de rencontre des peuples mis en avant à l’occasion de chaque olympiade.
Dès le début, la CGT a demandé l’élaboration d’une charte de responsabilité sociale de haut niveau dans le cadre d’un dialogue avec les organisations syndicales de salariés considérant cette dernière comme un élément fort de la construction de la candidature.
C’est ainsi qu’un groupe de travail s’est constitué au sein du comité de candidature avec les organisations syndicales de salariés et qu’une charte sociale a été signée entre les syndicats et le comité de candidature le 20 mars 2017.
Cette charte sociale contient 16 engagements auxquels la CGT sera très attentive notamment dans leur mise en œuvre et déclinaison en territoire. Pour cela, elle continuera d’être force de propositions et de s’engager au sein du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO) et particulièrement dans le comité consultatif qui regroupera les organisations syndicales de salariés et d’employeurs et les collectivités.
Ce grand projet Paris 2024 est articulé autour de trois phases indissociables, en amont la construction des infrastructures (transports, équipements sportifs, hébergements, accueils,…), le moment des Jeux proprement dit et, en aval, la question des reconversions et de la transformation des emplois.
La CGT sera vigilante sur ces trois phases pour que les conditions de travail et la situation des travailleurs, notamment celles des travailleurs détachés, soient à la hauteur des enjeux. Elle veillera à ce que les recrutements se fassent également dans le cadre de la législation en vigueur, particulièrement avec des formations adaptées. L’emploi local doit être une priorité.
La CGT sera aussi vigilante sur le coût des JO qui ne doit pas être supporté par le contribuable.
La CGT pose la question de la place du sport pour toutes et tous pendant et après les Jeux Olympiques et Paralympiques. Ils doivent servir de moteur et proposer au plus grand nombre des perspectives dans les pratiques sportives au quotidien (comités d’entreprises, etc.).
La CGT sera présente et s’engage sur la construction des Jeux Olympiques 2024 qui doivent être éthiques, écologiques, socialement responsables et sobres économiquement.

Montreuil, le 14 septembre 2017