La cgt

NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 1er octobre 2013

Petite histoire du dimanche



C’est une loi du 13 juillet 1906, qui grâce à l’initiative et au mouvement des employés du commerce, a octroyé à ces derniers et aux salariés de l’industrie, un repos de 24 heures après 6 jours de travail.
L’article 2 de cette loi fixe ce repos le dimanche, permettant ainsi aux travailleurs la reconstitution de leur force de travail.

Depuis, la lutte des salariés n’a cessé de produire des acquis. En 1919, la journée de 8 heures introduite dans la loi, avec une durée de travail hebdomadaire à 48H, donne la possibilité aux ouvriers de faire
leurs courses en semaine et consolidera le repos dominical.

C’est en 1936, avec la semaine de 40 heures que le dimanche est conforté et entre dans ce qu’on appellera le « week-end ». Cette journée de repos permet, depuis, à une majorité de travailleurs de se
détendre et de maintenir un équilibre social et familial.

Rappelons qu’au début du 20 ème siècle l’espérance de vie se limitait à moins de 40 ans pour 45% des employés et des coiffeurs.
Sous le prétexte trompeur de la modernité, il faudrait accepter un recul de plus de cent ans à travers une loi rétrograde qui sacrifie notre dimanche.