La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Versailles - Transports publics urbains

Pas d’augmentation, pas de bus !

lundi 19 mai 2014 , par Sabine Ferry

Depuis lundi 12 mai, 215 des 268 conducteurs de la société Phebus (Société versaillaise des transports publics urbains de voyageurs) sont en grève.

Le mouvement a commencé à l’issue des négociations annuelles obligatoires et porte essentiellement sur les salaires. Alors que la direction a proposé 0,8% d’augmentation, les grévistes en réclament 5%.

« Lors du versement de la participation aux bénéfices », précise un communiqué de presse CGT-FO-Unsa des fédérations de Transports, « les salariés ont perdu environ 600 euros ».

Les négociations ont repris entre la direction et les grévistes. Mais elles ont tourné court. En préalable, la direction a en effet demandé aux grévistes de débloquer le dépôt pour pouvoir instaurer le service minimum. Refus catégorique des salariés : « Si on accepte ça, on est mort, a affirmé à la presse locale Franck Delval, délégué CGT. Nous voulons d’abord qu’ils nous proposent quelque chose. »

Conclusion : six grévistes sont convoqués mardi 20 mai au Tribunal de grande instance de Versailles pour entrave.

Sanction injuste dirigée vers « les leaders du mouvement », selon Franck Delval. Sanction discriminante, estiment les trois fédérations de Transports CGT-FO et Unsa qui appellent à soutenir ces grévistes en défilant le même jour dans un cortège qui se rendra au Tribunal de grande instance de Versailles.