La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le jeudi 30 mars 2006

Message de solidarité du syndicat LIGA - Hongrie



Ambassade de France
Budapest, VI. Lendvay utca 27.

Monsieur l’Ambassadeur,

Les Syndicats LIGA sont solidaires avec les organisations étudiantes et syndicales françaises qui ont appelé à une grève générale interprofessionnelle en France le 28 mars.

Les Syndicats LIGA estiment que la flexibilisation du marché de travail risque de déclencher des procédés dangereux, surtout, si l’on considère qu’aujourd’hui, en Union européenne, un nouveau CDI sur deux est non-traditionnel mais atypique. Cette dernière forme de contrat rend les salariés encore plus vulnérables et servis à la merci des employeurs.

C’est ce procédé qui est renforcé par le CPE accepté par la législation française parce qu’il peut être dénoncé par l’employeur au cours des deux premières années avec un préavis de quinze jours. Cette nouvelle forme de contrat prévoit une indemnité de départ inférieure à la somme versée normalement ; en cas de rupture de contrat à l’issue de 4 mois effectués, l’employé n’a droit à rien et, à l’issue de 6 mois effectués, il ne touche pas plus que – par exemple – son collègue qui a un CDI. Par conséquent, ce contrat favorise l’embauche des personnes représentant moins de charges sociales que les CDI.

Le taux de chômage de 20% que connaissent les jeunes Français est un problème de plus en plus grave auquel nous devons faire face nous aussi, en Hongrie. La pratique de la « flexibilisation » du code du travail sous de différentes formes n’est pas inconnue chez nous non plus. Mais les Syndicats LIGA croient fermement que les procédés négatifs de l’économie et ceux du marché du travail peuvent être arrêtés par la concertation et la négociation avec les partenaires sociaux.

Tout cela mène les Syndicats LIGA à exprimer, en agissant, leur solidarité avec les organisations étudiantes et syndicales et expriment, par la présente pétition, leur solidarité avec les salariés français et les jeunes Français.

Fait à Budapest le 28 mars 2006

Cordialement :

István GASKÓ
Président des Syndicats LIGA