La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mercredi 29 mars 2006

Message de solidarité de la Confédération des Syndicats Libres de Slovénie



Chers Français !

Lors de la séance d’aujourd’hui, la présidence de la Confédération des syndicats
libres de Slovénie a accordé à la majorité un soutien aux travailleurs et étudiants
français aujourd’hui en grève en signe de protestation contre la loi sur le contrat de
premier emploi. Selon nous, la proposition de loi qui a été décidée sans
consultation des partenaires sociaux entraînerait sans aucun doute le licenciement
massif surtout des jeunes travailleurs sans qu’aucun motif ne soit avancé et
aggraverait leur situation matérielle et sociale. Au lieu d’augmenter l’emploi auprès
des jeunes générations, la nouvelle loi leur ôterait l’envie de partir à la recherche
d’un emploi.

La présidence de la Confédération des syndicats libres de Slovénie est convaincue
qu’une plus grande flexibilité sur le marché du travail et un abaissement du niveau
de sécurité sociale auprès des jeunes n’entraîneront pas une croissance
économique, ni une plus grande compétitivité, ni la création de nouveaux emplois.
Au contraire, elles ne pourront que créer une situation de dumping social et mettre
en danger le futur de l’Europe.

La Présidence de la Confédération des syndicats libres de Slovénie met en garde
contre le danger que représente la méthode française d’introduire davantage de
flexibilité sur le marché du travail qui pourrait tel un virus se propager dans les
autres pays membres. C’est pourquoi elle se montre totalement solidaire avec la
lutte des syndicats et des étudiants français opposés à la loi en question.
Recevez nos salutations distinguées,

Mag. Dušan SEMOLIC
Président de la Confédération des Syndicats Libres de Slovénie