La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 28 mars 2006

Message de solidarité de la Confédération Générale des Travailleurs à Mayotte



Depuis un peu plus de 2 mois, le Contrat Premier Embauche (CPE) fait l’objet de mobilisations fortes et puissantes en France métropolitaine. L’objectif central du CPE pour les moins de 26 ans, comme du Contrat Nouvelle Embauche pour tous les salariés des petites entreprises, est de donner aux employeurs la liberté de licencier les salariés sans avoir à se justifier.

C’est la porte ouverte aux conditions de travail dégradées : allongement de la durée du travail, salaires à la baisse, congés maladie et maternité non respectés... C’est la porte ouverte à la négation des droits des salariés, contraints au silence... CPE pour les « jeunes », CDD de 18 mois pour les « seniors », CNE pour les « autres »... Tous ces contrats de travail, qui peuvent se succéder les uns aux autres, institutionnalisent la précarité et alimentent le moins disant social. Tous ces dispositifs tendent vers un même but : réformer le contrat de travail en mettant fin au CDI. Plus généralement, c’est le code du travail que gouvernement et MEDEF veulent remettre en cause.

La CGT Mayotte suit de très près l’évolution de ce dossier et s’oppose contre l’application du CPE à Mayotte. Le MEDEF, au lieu de demander l’application du CPE à Mayotte devrait accepter l’extension à Mayotte du code du travail national, et ce dans son intégralité ...

Les conditions n’étant pas remplies pour une mobilisation contre le CPE le 28 mars 06, la CGT Mayotte s’associe à la revendication des organisations nationales (le retrait du CPE), affirme sa solidarité avec les organisations syndicales et étudiantes et soutient le mouvement du 28 mars.
Fait à Mamoudzou, le 27 mars 06

Le Secrétaire Général,
Salim NAHOUDA