La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
Publié le vendredi 10 octobre 2014

Meeting et déploiement en grand dans les rues de Bordeaux



Les militants CGT bordelais débordent d’imagination pour mener la campagne des élections dans les fonctions publiques du 4 décembre prochain. Au menu de leur journée d’hier 9 octobre : déploiement devant des grands services publics de l’agglomération et meeting.

Après avoir récemment organisé une flash-mob musicale et chorégraphique sur une place de Bordeaux, hier 9 octobre les militants CGT girondins sont allés en divers endroits de la ville pour distribuer des tracts et des sachets de bonbons "Antibiotiques contre l’austérité". On les a ainsi vu dès 6 h 30 devant le CHU Pellegrin puis à la mi-journée, à la poste de Mériadeck et à la cité administrative, puis devant la Caisse des dépôts et consignations. Tout cela avant de se rendre à 18 heures au Hangar 14 sur les quais pour le deuxième des quatre meetings inter-régionaux de la campagne électorale.

JPEG - 3.3 Mo
Photo : Nathalie Simon - Meeting Bordeaux le 9 octobre 2014 103

Des luttes oui... mais aussi des luttes gagnantes

Devant plusieurs centaines de militants CGT d’Aquitaine et de Poitou-Charente, Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT a rendu un hommage appuyé aux luttes en cours dans les régions. Lutte gagnante par exemple des salariés du nettoyage de l’hôpital du site de Bagatelle contre les externalisations : "un mois de grève ! Sachons les saluer !" a lancé Thierry Lepaon déclenchant une ovation dans la salle avant d’évoquer "la belle lutte des salariés de la Caisse d’Allocations Familiales de Bordeaux qui subissent les conséquences de la politique familiale suivie actuellement et de ses effets, à la fois sur les prestataires et les salariés de la caisse." Une lutte qui s’inscrit dans la mobilisation du 16 octobre pour la reconquête de la Sécurité sociale. Toujours dans cette région, le secrétaire général de la CGT a aussi pointé "la lutte des personnels de l’Hôpital psychiatrique de Perrens", avant d’ajouter : "Il faut embaucher à l’hôpital et partout !
C’est le sens de la grève des postiers dans plusieurs bureaux avec des succès."
Les militants CGT ont aussi chaleureusement applaudi à l’évocation de la manifestation des salariés de Ford Blanquefort au Salon de l’auto à Paris, tout comme la grève massive des personnels de l’HEPAD privée de Blaye, la lutte des salariés de la mairie d’Ambarès, celle au sein de l’inspection du travail, l’action à l’Adgessa, maison de retraite privée.

Plus de listes CGT et des candidats jeunes contractuels

Dans ces régions, la CGT aborde les élections du 4 décembre avec confiance, grâce notamment à une audience électorale qui s’affermit dans plusieurs scrutins professionnels, tel que celui qui s’est récemment déroulé à l’Association des Paralysés de France. Plus spécifiquement dans les fonctions publiques de l’Etat, des collectivités territoriales et dans les hôpitaux publics, la CGT part confiante et conquérante en annonçant par exemple dans la santé en Gironde et en Charente-Maritime avoir déposé non seulement plus de listes de candidats, mais aussi présenter de jeunes contractuels.

emailVersion imprimable de cet article Version imprimable