La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Transport
    Rapport Spinetta : l’analyse de la CGT Cheminots ›››

    Dans l’attente de la mobilisation du 22 mars prochain, la CGT Cheminot a analysé dans le détail le rapport Spinetta, « sur l’avenir du transport ferroviaire ». Selon la CGT Cheminots, les propositions du rapport peuvent être classées en six axes : réduction du mode ferroviaire : fermeture des petites lignes, filialisation du fret ; hausse du coût pour la collectivité et les usagers : hausse de la redevance des régions, suppression de la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discrimination syndicale
    Appel à la grève le 22 février chez Transavia ›››

    Les salariés de Transavia, filiale du groupe Air France – KLM, ont lancé un appel à la grève le jeudi 22 février pour protester contre les menaces de licenciement dont est la victime le responsable de la section syndical CGT. En l’espèce, le responsable de la section CGT de Transavia a été convoqué à un entretien disciplinaire ce mardi 19 février 2018. Afin de dénoncer les menaces de licenciement dont il est la victime et affirmer son intégrité, ainsi (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ile-de-France
    En lutte, trois camarades licenciés réintégrés chez ESD Aulnay-sous-Bois ›››

    La direction d’ESD Aulnay-sous-Bois a réintégré 3 salariés licenciés grâce à la solidarité de leurs camarades qui se sont mobilisés. Le lundi 5 février 2018 à 4h du matin, 100% des salariés d’ESD Aulnay-sous-Bois étaient en grève pour protester contre le licenciement injuste de 2 salariés. Grâce à cette solidarité, la direction a ouvert des négociations qui ont vite abouti à la réintégration immédiate des deux camarades sur leurs postes de travail. Le 29 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Réorganisation au CMP de Sully-sur-Loire : alerte à la désertification médicale ›››

    Le centre médico-psychologique de Sully sur Loire est menacé de fermeture par la direction du centre hospitalier Georges Daumezon de Fleury-les-Aubrais. "Pour calmer les représentants du personnel", explique la CGT Santé et action sociale dans un communiqué, "la direction a décidé, toute seule, de laisser ouvert le CMP deux jours par semaine au lieu de cinq. Elle déplace 3 des 4 infirmiers au CMP de Châteauneuf et la quatrième infirmière est (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Réforme de l’encadrement
    Nouvelle négociation sur l’encadrement le 13 mars ›››

    La disparition le 1er janvier 2019 de l’Agirc, régime de retraite complémentaire qui identifie les salariés relevant du périmètre de l’encadrement, invite les organisations syndicales de salariés et d’employeurs à engager une négociation concernant la définition interprofessionnelle de ces personnels et leurs droits. Cette négociation est majeure, autant individuellement que collectivement. Elle va permettre de définir l’encadrement, mais aussi de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Représentativité
    La CGT au Conseil de surveillance de la Banque postale : une première ›››

    Pour la première fois depuis la création de La Banque postale, la CGT obtient un élu au Conseil de surveillance en atteignant 15,55 % des voix (15,26 % en avril dernier au 1er tour des élections professionnelles). « Le résultat de l’élection au Conseil de surveillance de La Banque postale confirme l’ancrage et la progression de l’audience de CGT parmi les salariés de cette entreprise », explique la CGT FAPT dans son communiqué du 15 février 2018. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Migrants
    Les agents de l’OFPRA en grève le 21 février ›››

    Les agents de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) seront en grève le 21 février, jour de présentation en Conseil des ministres du projet de loi « pour une immigration maîtrisée et un droit d’asile effectif ». Soutenus par les syndicats Action syndicale libre (ASYL) et la CGT Ofpra, ils dénoncent une « confusion des genres » qu’ils croyaient « abolie depuis la disparition du ministère de l’immigration et de l’identité (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Vie syndicale
    Luttes, victoires, syndicalisation : le triptyque gagnant ›››

    Le 14 février 2018, la CGT organisait une journée des luttes gagnantes à Montreuil. Sur les deux dernières années, la CGT comptabilise ainsi plus de 300 victoires. Philippe Martinez, son secrétaire général, nous explique quel était le sens de cette journée, placée sous le signe des luttes, des victoires et de la syndicalisation. Pour en savoir plus : lire l’article consacré à cette journée. Retrouvez prochainement une série de témoignages de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Migrants
    Les agents de la Cour nationale du droit d’asile en grève ›››

    Depuis mardi 13 février, les agents de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) ont lancé un préavis de grève reconductible, avec les syndicat Unsa, FO et CGT, pour dénoncer la logique comptable qui prévaut désormais dans le traitement des demandes de droit d’asile qui leurs sont soumises. Au début des années 50, une Commission des recours des réfugiés a vu le jour, afin de régler la situation des personnes déplacées en raison de la guerre qui venait (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discrimination syndicale
    Acharnement contre un délégué syndical à Leclerc ›››

    Le vendredi 16 février 2018 à 9h30 devant le Leclerc de La Ferté-sous-Jouarre (77) aura lieu un rassemblement pour dénoncer la procédure de licenciement engagée à l’encontre de Pierre Doré, 38 ans, salarié élu CGT du magasin. La direction du magasin Leclerc de La Ferté-sous-Jouarre (77) vient à nouveau d’engager une procédure de licenciement à l’encontre de Pierre Doré, avec mise à pied à titre conservatoire. Cette décision intervient alors que quelques (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Vie syndicale
    Plus de 300 luttes gagnantes en 2016-2017 pour la CGT ! ›››

    La CGT organisait une première ce 14 février : rassembler des témoignages sur les luttes gagnantes de ces deux dernières années. La CGT organisait une première ce 14 février : rassembler des témoignages sur les luttes gagnantes de ces deux dernières années. Plus de 200 militants étaient présents à Montreuil, une trentaine d’entre eux témoignant de leur lutte et de leurs cortège de victoires. « Ce sont plus de 300 luttes gagnantes que nous avons (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Discriminations
    120 travailleurs sans-papiers en grève pour leur régularisation ! ›››

    Ce mardi 13 février 2018 avait lieu une conférence de presse, en présence de Philippe Martinez, réclamant la régularisation des travailleurs sans papiers en grève dans leurs entreprises depuis le 12 février 2018. En l’espèce, depuis le lundi 12 février 2018, dès l’aube, 120 travailleurs sans papiers ont entamé une grève dans 6 entreprises d’Ile de France, afin de réclamer la régularisation de leur situation. Ces derniers, du fait de leur situation (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Juridiquement, la nomination de la direction du CHU de Toulouse pose problème ›››

    Le 31 janvier nous avons publié un article pour informer que l’arrêté de nomination de la directrice générale par intérim n’avait pas été publié. Cette affaire s’est déroulé dans un contexte de forte mobilisation des personnels pour l’amélioration des conditions de travail et de soin au CHU de Toulouse. Les organisations CGT et SUD avaient alerté sur l’absence de publication de la nomination de la directrice par intérim, créant un risque juridique majeur (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Services publics
    L’accès à l’eau doit être un droit inaliénable ›››

    Une proposition de loi constitutionnelle visant à faire de l’accès à l’eau un droit inaliénable vient d’être rejetée le 1er février 2018 par les députés LREM et LR. La fédération CGT des services publics réaffirme la nécessité de ce droit inaliénable à l’eau et à l’assainissement, via la création d’un service public national de l’eau et de l’assainissement. Le 1er février 2018, l’Assemblée nationale, via les députés LREM et LR, a rejeté une proposition de loi (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Sit in de 35 salariés à la clinique des Sorbiers à Issoire ›››

    Vendredi, 35 salariés sur une cinquantaine, à la Clinique des Sorbiers à Issoire, ont débrayé pour protester contre la baisse de leur salaire depuis le rachat de cet établissement privé lucratif de soins de suite et de réadaptation par le Groupe Orpea. Au moment du rachat en janvier 2016, le groupe ORPEA au travers de sa filiale Clinea, il y a eu dénonciation des accords d’entreprise. Avec le délai de préavis de quinze mois, c’est seulement à la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Holiday Inn Clichy (92)
    Les « invisibles de la sous-traitance » ont gagné ! ›››

    Pour les salariés d’Hemera, sous-traitant de l’Holiday Inn de Clichy (92), c’est la fin d’un long combat, qui s’achève sur une belle victoire, après plus de trois mois de grève. C’est finalement la table ronde organisée par la préfecture des Hauts-de-Seine qui a permis aux « invisibles de la sous-traitance hôtelière » de faire entendre leurs revendications, après des semaines de surdité patronale. Un accord de fin de conflit a été signé le 8 février (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Précaires
    Pour sauver l’assurance chômage, manifestons le 15 février ! ›››

    Face aux détricotage de la protection sociale telle que l’avait conçu le Conseil national de la Résistance, le comité CGT des travailleurs précaires et privés d’emploi organise ce 15 février des manifestations devant les agences Pôle emploi de toute la France. Les réformes engagées par Emmanuel Macron, en particulier la suppression des cotisations maladie et chômage, mettent en péril l’assurance chômage. Avec les réformes de Macron et la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Travailleurs sans-papiers
    La « traite d’êtres humains » reconnue pour les coiffeuses du 57 bd de Strasbourg à Paris ›››

    Ce jeudi 8 février, Mohammed Bamba, gérant du salon de coiffure du 57 bd de Strasbourg à Paris, a été condamné pour « traite d’êtres humains » et conditions de travail contraires à la dignité humaine. C’est la première fois qu’une victoire a lieu sur cette notion dans un contexte de travail collectif. Un beau combat gagné par la CGT qui était partie civile avec les 18 coiffeuses. Mohamed Bamba, gérant de droit et de fait, a été condamné à deux ans de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Journalisme
    Droit d’informer et droit d’alerte en danger ! ›››

    La Convention européenne des droits de l’Homme et de la loi du 4 janvier 2010 prévoient la protection des sources des journalistes. Deux jugements viennent d’être rendus qui remettent en cause le droit d’informer et le droit d’alerte. Le magazine Challenge a été condamné par le tribunal de commerce à retirer de son site un article qui dévoilait les difficultés financières de Conforama. Le journaliste Edouard Perrin, avait fait un référé contre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Île-de-France
    Monsieur Hirsch, ouvrez la porte de l’Hôtel-Dieu aux sans-abris ! ›››

    La CGT Hôtel-Dieu pousse un coup de gueule, dans un communiqué qu’elle vient de publier. « Aujourd’hui et suite au plan Grand Froid, la vie de milliers de sans-logis à Paris et en Île-de-France est en jeu », débute-t-il. Or, s’insurge le syndicat, les portes de l’Hôtel-Dieu au centre de Paris restent désespérément fermées, de même qu’une dizaine d’unités vides de services de soins. « Ce sont près de 300 places d’hébergement d’urgence supplémentaires qui (...)
    Voir tout le texte ›››

Hommage

Louis Viannet

mardi 14 novembre 2017

Ce lundi 13 novembre, nombreux étaient ceux, militants, adhérents, amis, famille... proches, venus rendre un dernier hommage à celui — Loulou — qui présida, à des périodes clefs, à la destinée de la CGT.
Un moment simple et chaleureux, comme il les aimait, ponctué de témoignages traduisant l’émotion partagée.


En ouverture du CCN, un hommage à Louis Viannet, a été rendu, le lundi 13 novembre à 17 h 30 à la confédération à Montreuil. Philippe Martinez, Bernard Thibault et Pierre Laurent étaient au premier rang, ainsi que sa femme, sa fille et ses petits-enfants. Camarades, militants et amis étaient venus très nombreux lui rendre un dernier hommage.

Elyane Bressol, qui fut la présidente de l’Institut d’histoire sociale (IHS) de la CGT a ouvert et clôturé l’hommage sur la scène du patio Georges Seguy. Secrétaire général de la CGT de 1992 à 1999, « c’est dans ce lieu, transformé en salle de congrès que Louis Viannet a succédé à Henri Krasucki », a-t-elle rappelé dans ce patio où « Loulou aimait la présence animée des militants, auprès de qui il allait, saluant chacun ». Et d’ajouter, « rassembler fut le mot fort de son action ». Entré à la CGT par la grande grève des postiers de 1953, son parcours fut jalonné de rendez-vous avec l’histoire sociale du pays : mai 1968, la grève des PTT de 1974, et 1995.

À la Fédération des PTT à Lyon

Vient ensuite le témoignage d’une collègue et camarade de lutte, Nicole, aux chèques postaux de Lyon, qui rappelle qu’il « participa activement à la décentralisation du syndicat des PTT » où il fût secrétaire départemental puis secrétaire régional en 1962. Puis vint 1968, où « il participa activement à la grève générale ». Elle retient de cette époque « sa capacité à entraîner les foules ».
Christian Mathorel, lui, partagea avec lui la vie et l’histoire de la fédération des PTT à Lyon, de 1953 à 1982, période où il fût adhérent au PCF et où il forgea ses convictions. Il se souvient du secrétaire CGT dans un service composé essentiellement de femmes où il n’hésitait pas à se dire féministe « et se battait pour que les femmes soient égales dans les responsabilités, le travail et la société ». Mais aussi du « négociateur redoutable, dans un rapport de force redoutable » en mai 1968.

Le combat syndical fut le fil conducteur de son existence
Philippe Martinez s’adresse alors à tous : famille et amis, pour saluer la mémoire du camarade et ami « le père, le grand-père, l’ami, le militant qui a tourné l’essentiel de sa vie vers celle des autres » car le combat syndical fut « le fil conducteur de son existence ». Rapidement repéré à la Fédération des PTT, puis à la Commission exécutive confédérale, il intègre le bureau confédéral de la CGT dès 1982.
Il fût le directeur de la Vie ouvrière à partir de 1982 jusqu’en 1992, et veilla à ce que le journal soit « non seulement le reflet des orientations de la CGT mais prenne aussi en compte sa diversité et celle du monde du travail en mutation, conscient de ce que la Vie ouvrière se devait d’aller au-delà de la sphère militante ».

Chantre d’une CGT ouverte
Il évoque ensuite sa maîtrise des dossiers, la finesse de ses analyses politiques, sa rigueur dans l’échange et sa pugnacité : qualités qui lui ont valu le respect tant de ses camarades que de ses adversaires et lui ont permis d’accéder aux plus hautes fonctions au sein de la centrale. Et d’ajouter « il portait en lui la vision d’un syndicalisme utile, porteur des aspirations des salariés, un syndicalisme de progrès social pour une société plus juste et plus humaine ». Chantre d’une CGT ouverte, il a perçu les nouveaux défis du syndicalisme que devait affronter la CGT « il a identifié avec beaucoup d’acuité la recomposition nouvelle du salariat, le développement de la précarité, dans un pays confronté au chomage de masse ».
Et d’évoquer l’un des marqueurs de son mandat, le conflit social de 1995 qui a mis en échec Alain Juppé, qu’il a qualifié de « Tartuffe de la contestation » sur la réforme des retraites « dans une action de masse qui recevait le soutien de la population et fut perçu par les militants de la CGT comme une victoire majeure ».
C’est à partir de ces expériences qu’il engagea un chantier à la CGT pour notamment « placer les responsabilités où elles doivent être positionnées et pour cela redonner leur vrai rôle aux instances confédérales » mais aussi renouer avec la culture du débat.

Un homme à l’écoute
Et par-dessous tout la recherche de l’unité syndicale comme « l’élément majeur dans la construction de batailles victorieuses » tout en ayant conscience de la difficulté de plus en plus grande d’y parvenir « vu les différences profondes d’appréciation concernant la réforme du droit du travail dite loi El Khomri ».
Au-delà de l’homme syndical et politique (membre du bureau politique du PC pendant dix ans), Philippe Martinez, évoque aussi un homme à l’écoute, et bon vivant.
Puis sa fille Sylvie livre un témoignage émouvant sur son père : « Son jardin secret à lui était bien gardé, il se livrait peu, la pudeur et la modestie qui le caractérisaient le poussaient toujours à la réserve. »