La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 20 février 2018
En direct de la CGT en territoires

Liaisons Transalpines – Les Alpes nous unissent



Motion du Conseil syndical Interrégional Piémont – Vallée d’Aoste – Auvergne-Rhône-Alpes – Arc Lémanique

Le CSIR réuni à Saint-Jean-de-Maurienne le 2 février 2018, à l’occasion du colloque sur les traversées alpines, rappelle la priorité au transfert du transport des marchandises et des personnes de la route vers le rail.

En cohérence avec les revendications de la CES, il demande aux gouvernements de mettre en œuvre des mesures pour le transport modal et de contrôler l’application de la législation sociale permettant le respect des normes sociales et de lutter contre le détachement déloyal des salariés.

Pour le transfert modal, le CSIR rappelle son engagement en faveur de la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire marchandises et voyageurs entre Turin et Lyon, maillon manquant en Europe pour de véritables liaisons ouest-est. Il faut pour cela poursuivre sans tarder les travaux permettant la finalisation de la liaison.

Ce grand projet doit être exemplaire sur le plan de la concertation locale, sur le respect de la démocratie, sur la prise en compte des réalités locales et sur toutes les précautions pour la santé des populations.
Ce projet de très grande ampleur qui occupera au moins 10000 personnes sur l’ensemble de son tracé, devra prendre en compte les aspects sociaux, la sécurité, la santé, les conditions de travail et l’environnement.

Le CSIR :
-  demande la mise en place de la procédure « Grand chantier » respectant la directive européenne et les législations italienne et français ;
-  réaffirme la nécessité de la mise en place d’un comité d’hygiène et de sécurité interentreprises et transfrontalier ;
-  revendique la prise en compte des obligations sociales dans les appels d’offre et de la limitation de la sous-traitance sur la base des règles communes les plus favorables de sécurité au travail ;
-  demande que les partenaires sociaux soient associés en amont à toute la réflexion et durant toute la durée du chantier, ce qui permettrait de prendre en compte les aspects de santé, de formation, de logement, de restauration et le respect des contrats de travail.

Les comités régionaux CGT Auvergne et Rhône-Alpes sont membres du CSIR.