La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • Culture
    Le centre Benoit Frachon va fêter ses 70 ans ! ›››

    4 questions à Lionel Charvin, responsable pédagogique et culturel du Centre de formation Benoit Frachon à l’occasion des 70 ans du centre (2017-2018). Plusieurs événements sont encore à venir. Quels sont les liens entre formation syndicale et culture au Centre Benoit Frachon ? Deux courants ont traversé la CGT : le syndicalisme et l’éducation populaire. Au sortir de la guerre, il devenait nécessaire de re-former des cadres à la CGT, un certain (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Dordogne
    Condamnation de la direction de Cetec pour délit d’entrave ›››

    Le tribunal correctionnel de Périgueux (Dordogne) vient de rendre son verdit concernant l’affaire qui oppose depuis plusieurs années le dirigeant de la société Cetec, spécialisée dans l’ensachage, et des salariés et élus de l’entreprise. Ce jugement est l’aboutissement au pénal d’une démarche auprès des prud’hommes lancée il y a trois ans par deux salariés dénonçant du harcèlement moral et de la discrimination syndicale. Le dirigeant de la Cetec vient (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Pyrénées Orientales
    Les facteurs de Rivesaltes assignent la poste au TGI ›››

    Après avoir fait une grève historique de sept mois l’an dernier pour défendre leurs emplois et leurs conditions de travail, les facteurs et factrices de Rivesaltes, Espira et Claira, ainsi que les syndicats CGT Fapt 66 et Sud Poste 66 sont obligés d’assigner la poste en justice pour n’avoir pas respecté l’accord de fin de grève signé en 2016. Cette lutte et cette victoire avaient permis de sauver quelque 30 emplois. Problème : depuis le 1er juillet (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Livre
    Chômeur, pas un métier ! ›››

    « Certains voudraient faire croire que le chômage est le résultat nécessaire d’une évolution socio-économique qui obéit à la loi des marchés, des nouvelles technologies, de la mondialisation, de la rentabilité et de la spéculation : une fatalité que rien ni personne ne saurait infléchir. Les ressources humaines seraient, dans ces conditions, le sacrifice obligatoire de la machine à faire des profits, qui rejette et broie un grand nombre d’hommes et de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Fonction publique
    Le ministère du Travail sanctionne les militants qui aident les sans-papiers ! ›››

    Le syndicat des travailleurs de l’État et de la formation professionnelle (SNTEFP) s’insurge contre des sanctions prises par le ministère du travail contre ses agents, par ailleurs militants CGT, qui sont venus en aide à des sans-papiers. Le ministère du Travail, pourtant garant du respect du droit syndical dans les entreprises de droit privé, n’hésite pas à prendre des sanctions disciplinaires contre des militants syndicaux, notamment CGT, de ses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Service mobile d’urgence et de réanimation
    Baisse des qualifications au Smur = danger ! ›››

    La Fédération Santé et Action sociale alerte contre une mesure d’économie pratiquée par certains établissements, et potentiellement dramatique pour les patients. Les services mobiles d’urgence et de réanimation (Smur), rattachés à un hôpital, ont pour mission de porter secours aux patients dont l’état nécessite une surveillance ou des soins médicaux d’urgence et de réanimation avant leur admission. Composés d’une équipe médicale, d’un véhicule et de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Hommage
    Louis Viannet ›››

    Ce lundi 13 novembre, nombreux étaient ceux, militants, adhérents, amis, famille... proches, venus rendre un dernier hommage à celui — Loulou — qui présida, à des périodes clefs, à la destinée de la CGT. Un moment simple et chaleureux, comme il les aimait, ponctué de témoignages traduisant l’émotion partagée.
    Voir tout le texte ›››
  • Office public de l’habitat de Bobigny (93)
    Referendum : 99 % de votants contre la privatisation de l’OPH ! ›››

    À Bobigny, le collectif, constitué d’organisations locales, d’élu·e·s, de syndicats et d’associations de locataires a déposé le 30 octobre auprès de la préfecture, les résultats du referendum organisé auprès de la population de la ville du 9 au 21 octobre. Sur les 2 189 suffrages recueillis, 99 % des votes se sont exprimés contre la privatisation de l’Office public de l’habitat (OPH-Bobigny). En juillet, la CGT, qui fait partie du collectif, avait (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Agroalimentaire
    Belle victoire pour les salarié·e·s de Jean Caby à Lille ›››

    Belle victoire pour les salarié·e·s de l’usine agroalimentaire Jean Caby à Lille (59) : à l’issue de trois jours de grève, les représentants CGT ont obtenu l’ouverture de négociations avec la direction pour poursuivre l’activité et maintenir la totalité des emplois du site. En effet, à l’occasion du transfert de l’usine vers un nouveau site situé à Comines (59), et prévu pour fin 2018, la direction avait tenté de remettre en cause les 35 h, pour un retour (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Europe
    Paquet mobilité pour le secteur des transports ›››

    Le paquet mobilité, futur texte européen sur les transports, porte sur le cabotage et le travail détaché, le temps de conduite et de repos des chauffeurs. La Commission européenne propose d’assouplir les règles actuelles dans le sens de la libéralisation du marché. Le marché Les nouveaux États membres (Europe de l’Est) dominent le marché du transport international (y compris le transport transfrontalier et bilatéral). Les entreprises de transport (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Une fin d’année inquiétante pour les salariés de Maxi Toys ›››

    Bien que la direction ne puisse justifier d’une baisse de rentabilité, l’enseigne Maxi Toys, spécialisée dans la vente de jeux et jouets, annonce la fermeture de deux magasins, à Chambray-lès-Tours (37) et Laval (53). Détenue par le groupe néerlandais Blokker, Maxi Toys a été mis en vente en mars dernier. Pas d’acheteur à l’horizon depuis, mais des salariés menacés de licenciement pour des motifs contestables et des propositions, par la direction, de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Fonction publique territoriale
    Atsem : un pas de plus vers la valorisation de leurs missions ›››

    Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) qui travaillent auprès des enseignants ont vu leur rôle évoluer et le nombre de leurs missions éducatives fortement augmenter depuis la réforme des rythmes scolaires en 2013. Ils étaient en grève fin 2016 pour une meilleure reconnaissance de leurs fonctions. Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale examinera le 15 novembre prochain des projets de décrets sur leur cadre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ensemble contre le racisme
    Élu CGT dans une ville tenue par le FN : bienvenue à Béziers ! ›››


    Voir tout le texte ›››
  • Médias
    La magazine tiers-mondiste Afrique-Asie dépose le bilan ›››

    Le mensuel Afrique-Asie vient de déposer le bilan. Le dernier numéro sera celui de septembre 2017. Un titre s’arrête dans le silence complice des gouvernants. Le mensuel historique fondé en 1969 par Simon et Barbara Malley ne paraîtra plus, rejoignant la longue liste des médias qui disparaissent des kiosques. Une dizaine de salariés vont, eux, rejoindre la cohorte des journalistes chômeurs. Cette fermeture est-elle un hasard ? Pas tout à fait. Dès (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Services publics
    Les agents de la crèche A Rundinella en Corse sont en grève ›››

    Depuis ce lundi matin, les employés de la crèche A Rundinella à Monticello en Corse sont en grève. Rassemblés devant les locaux, à l’appel de la CGT, ils dénoncent la perte d’acquis sociaux et l’absence de dialogue avec les élus de la communauté de communes. La crèche emploie une douzaine de personnes, dont cinq auxiliaires de puériculture et sept assistantes auxiliaires de puériculture. Plus de tickets restaurants, disparition de la semaine de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Santé
    Plus de 350 personnes soutiennent les grévistes de l’hôpital de Bastia ›››

    En soutien au personnel CGT gréviste de la faim, le CISS Corse, Collectif inter-associatif sur la santé de Corse qui regroupe 22 associations, et plus de 350 personnes, dont de nombreux élus de tous bords, se sont rassemblés samedi après midi dans le hall de l’hôpital de Bastia. « Devant la situation d’urgence absolue de hôpital et parce que nous serons tous malades un jour, le CISS Corse a tenu à organiser ce rassemblement de soutien », déclarait (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Organismes sociaux
    La disparition du RSI pourrait entrainer 2000 licenciements, dénonce la CGT ›››

    La fin programmée du régime social des indépendants (RSI) était détaillée dans l’article 11 de ce PLFSS, cette suppression se déroulera comme prévu dans le cadre d’une période transitoire de deux ans. Les missions actuelles du RSI seront à terme redistribuées selon les risques : les CPAM pour la maladie, les Carsat pour la retraite et les Urssaf pour le recouvrement. Cette reprise en main sera progressive sur les deux ans. Les caisses nationales et de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Administration
    Macron veut privatiser les services pénitentiaires de probation et d’insertion ! ›››

    Cela fait de très nombreuses années que la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme pour des conditions indignes de détention et traitement inhumains et dégradants. Mardi dernier, devant les 47 juges de la Cour Européenne des droits de l’Homme, Emmanuel Macron a annoncé la création d’une "Agence nationale chargée du travail d’intérêt général" pour mettre fin à la surpopulation carcérale. Faire le travail que les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Conditions de travail
    Maltraitance au travail à la mairie d’Elne ›››

    Face au profond mal-être de ses personnels, la mairie d’Elne joue le pourrissement de la situation sur fond de provocations, avec la complicité tacite des institutions locales. Depuis la prise de fonction du maire d’Elne (Pyrénées Orientales), les conditions de travail se sont nettement dégradées pour les personnels de la mairie. Outre les suppressions massives d’emplois (une quarantaine de CDD et une vingtaine de contrats aidés) source d’une (...)
    Voir tout le texte ›››
  • #3NOV11H44
    Le 3 novembre à 11 h 44, les femmes cessent d’être payées ! ›››

    Le 3 novembre à 11 h 44, selon les chiffres de l’Union européenne, les femmes cesseront d’être payées. Elle gagnent un salaire horaire de 16 % inférieur à celui des hommes. Tous temps de travail confondus, ces inégalités s’élèvent à 26 %. Au lieu de garantir l’égalité salariale, le gouvernement, avec les ordonnances travail, aggrave la situation des femmes : possibilité pour l’entreprise de supprimer les indicateurs sur les inégalités femmes/hommes ; (...)
    Voir tout le texte ›››

Crise économique et humanitaire en Calaisis

Lettre de la CGT Port et Docks au ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche

mercredi 17 février 2016 , par Alessandro Vitagliano

Voici la lettre écrite par Fédération Nationale des Ports et Docks CGT sur une initiative commune du syndicat CGT du port et du syndicat des dockers de Calais. Ils demandent de toute urgence au gouvernement français, à la région et à la ville de Calais d’agir et offrir des moyens humains et matériels plutôt que de faire appel à l’arsenal répressif pire, à l’armée.

Montreuil, le 03 février 2016

Objet : Crise économique et humanitaire en Calaisis

Monsieur le Ministre,
Les habitants de Calais et les acteurs économiques subissent les répercussions d’ une situation internationale de guerre et de déstabilisation, notamment, de la Lybie, de la Syrie, de l’ Irak, ...
Cette crise de « guerre », les gouvernements français successifs en sont aussi responsables.
La Fédération Nationale des Ports et Docks C.G.T. condamne l’action de guerre menée par l’OTAN et reste porteuse d’options politiques menées par l’ONU et les peuples concernés, avec pour objectif l’amitié entre les peuples avec un développement social et économique de ces pays qui seront les gages d’une paix mondiale durable avec des zones géopolitiques stabilisées.
Les décisions « pansements » prises par les gouvernements depuis plus de 10 ans n’ont jamais apporté de réponse à cette crise migratoire. La pire fut la fermeture de Sangatte et l’apparition de la Jungle !
La position de l’Union Européenne et de la Grande-Bretagne y sont pour beaucoup, car les migrants en Calaisis ne souhaitent pas s’établir en France, mais sont en attente pour rejoindre le Royaume-Uni qui se défausse sur cette ville du nord.
Pourtant les solutions existent. Loin de rentrer dans le jeu de la stigmatisation des migrants qui seraient des vecteurs de violence et d’insécurité, il n’en demeure pas moins que la violence sociale et la détresse humaine placent les migrants dans une« solution de survie inhumaine ».
Il est donc urgent que l’Europe et la France se mobilisent avec le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU pour organiser une zone sécurisée d’accueil et d’ hébergement pour les migrants au sein de laquelle ils pourraient effectuer les démarches administratives, se loger, se soigner, manger et construire un avenir en
Europe et dans le Monde.
Aujourd’hui leur désespoir les pousse à mener des actions contre productives les isolant et les stigmatisant.
Forte de nos va leurs de paix et d’entraide entre les peuples, la Fédération Nationale des Ports et Docks CGT demande de toute urgence au gouvernement français, la région, la ville de Cala is d’agir et offrir des moyens humains et matériels plutôt que de faire appel à l’arsenal répressif pire, à l’armée ! !

OUI à la SECURITE et au VIVRE ENSEMBLE, mais pour TOUS !

Cette situation d’abandon génère des tensions sociales fortes et font exploser la surenchère raciste et les pratiques de lynchage et d’exclusion.
La CGT Ports et Docks tant par le biais de ses syndicats portuaires en Calaisis que la Fédération dénonce avec fermeté l’ instrumentalisation politicienne de cette crise par les organisations de droite et de l’extrême-droite.
L’activité économique du Port est aussi victime de la non action du gouvernement.
A ce jour, nous n’avons aucune certitude concrète quant au déroulement des opérations portuaires sur la sécurité des biens et des personnes.
A l’ inverse du développement de l’ activité du port tel qu’envisagé et apportant une bouffée d’oxygène pour l’ensemble des travailleurs dans un contexte économique de crise, le Ministère de l’Intérieur refuse le démarrage du ferroutage Boulou/Calais pour une durée indéterminée.
Cette décision n’ est pas acceptable pour notre organisation et attendons, dans les plus brefs délais, des éléments concrets permettant de rassurer la communauté portuaire et tout particulièrement les travailleurs portuaires pour leurs emplois et leur avenir. La Fédération Nationale des Ports et Docks CGT, le syndicat CGT de la CCl ainsi que le syndicat CGT des Dockers, vous demandent de toute urgence, dans l’ intérêt du port de Calais de :

  • Sécuriser le port dans l’ intérêt de ses travailleurs, de son activité et son développement.
  • Permettre le lancement du ferroutage de remorques non accompagnées (Boulou/Calais) avant le 15 février 2016.
  • Assurer la continuité de tous les projets en cours, trafics des croisières 40 000 passagers et le commencement du projet 2015.

Convaincus que vous porterez une attention particulière à notre courrier qui, au-delà de nos demandes, vous alert e sur la tension extrême sur Calais qui, sans solution risque de dégénérer présageant le pire.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sincères salutations.

Copie à :
+L’UPF
+ L’UNIM
+ Confédération Générale du Travail

Fédération Nationale des Ports et Docks CGT
Le Secrétaire Générale
T. HAUTBOIS