La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Rachat de SFR

Les syndicats de SFR attendent des engagements sur l’emploi

lundi 7 avril 2014 , par Frédéric Dayan

C’est avec une certaine prudence pour ne pas dire une prudence certaine que les syndicats de l’opérateur ont accueilli samedi l’annonce du choix fait samedi par Vivendi en faveur de Numericable/Altice, plutôt que Bouygues, pour racheter leur entreprise.

Les syndicats attendent des engagements formels en matière d’emploi. "On n’avait pas de préférence a priori sur le choix du repreneur", a déclaré à l’AFP Damien Bornerand, délégué CGT, s’exprimant au nom de l’intersyndicale peu après que le Conseil de surveillance de Vivendi eut annoncé avoir choisi "à l’unanimité" l’offre de Numericable/Altice. Pour nous, ce qui aurait pu éventuellement faire pencher la balance auraient été des engagements formels de la part d’un des deux candidats à la reprise, notamment en signant le projet d’accord que l’intersyndicale de SFR leur avait soumis. Pour l’instant ça n’a pas été fait", a souligné Damien Bornerand. "Le sujet de l’emploi reste pour nous le sujet majeur et nous attendons des garanties fermes de la part d’Altice sur le maintien de l’emploi pour une durée de 48 mois sur l’ensemble du nouveau groupe tel qu’il se dessine", a-t-il ajouté. Pour l’heure, les deux candidats au rachat se sont juste engagés à ne procéder à aucun licenciement économique collectif pendant 36 mois, mais l’intersyndicale aurait voulu qu’ils signent un protocole d’accord sur le maintien "pendant au moins 48 mois" de l’emploi, des statuts et du périmètre.