La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> La CGT communique
  • OIT
    Une première étape pour gagner une convention contre les violences et le harcèlement ›››

    Du 28 mai au 8 juin se tenait à Genève la 107e conférence de l’Organisation Internationale du Travail. Rassemblant plus de 4000 délégué.e.s du monde entier, représentant les travailleurs.ses, les employeurs et les gouvernements, cette conférence avait pour principal enjeu la discussion d’une convention contre les violences et le harcèlement dans le monde du travail. La CGT y représentait les salarié.e.s français.es. À l’issue de 2 semaines de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • NON À LA RÉPRESSION DU MOUVEMENT SOCIAL
    Toutes et tous devant le TGI de Paris aux côtés des lycéens et militants ! ›››

    Le 22 mai, à Paris, jour de mobilisation unitaire de la Fonction Publique, des manifestants ont fait l’objet d’interpellations par les forces de l’ordre, tout comme les lycéens pour l’occupation du lycée Arago. Garde à vue prolongée, passage en comparution immédiate, rien ne leur a été épargné ! Le 15 juin aura lieu le procès d’un certain nombre d’entre eux dont un camarade, manifestant et militant, qui a eu pour seul tort de porter un « sweat à capuche (...)
    Voir tout le texte ›››
  • SÉCURITÉ SOCIALE
    Vers l’équilibre des comptes de la sécurité sociale mais à quel prix ? ›››

    Qui peut se réjouir de la résorption du déficit de la sécurité sociale et de l’assurance maladie qui devrait être ramené à 300 millions d’euros en 2018 ? Sûrement pas les patients, ni les professionnels de santé. Nous tenons à insister sur le fait que l’augmentation globale de la masse salariale (qui accroît automatiquement les rentrées de cotisations sociales) a permis en grande partie ce résultat, en plus d’économies drastiques au détriment de l’accès aux (...)
    Voir tout le texte ›››

  • L’acier : un enjeu pour l’avenir industriel ›››

    La CGT a engagé une campagne de reconquête de l’industrie. En effet, il est illusoire de penser résoudre la dramatique question du chômage sans redresser l’économie et par conséquent sans redresser l’industrie. La légère embellie actuelle le met en évidence qui contribue de fait à accentuer le déséquilibre commercial. Dans notre démarche, nous affirmons qu’il n’y a pas une industrie du passé, sur laquelle il faudrait tirer un trait, et une industrie d’avenir (...)
    Voir tout le texte ›››

  • La CGT condamne l’invitation de Macron à Netanyahu ›››

    Le 15 mai dernier, la CGT condamnait avec force le massacre de la population palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré par l’armée de l’État israélien, suite à la provocation de l’administration Trump que constitue le transfert de l’ambassade américaine vers Jérusalem. Rappelons qu’avec le soutien de l’Autorité palestinienne des habitants de Gaza ont déposé des dossiers devant la Cour pénale internationale dénonçant un crime de guerre. Le président de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • AUDIOVISUEL PUBLIC
    Le gouvernement ouvre un nouveau front ! ›››

    Après des propos indignes de Macron, stigmatisant l’audiovisuel public, la ministre de la Culture vient d’annoncer ses « ambitions » pour le développement des entreprises que sont France Télévisions, Radio France, l’Institut National de l’Audiovisuel, France Média Monde et Arte. Le gouvernement prétend, une fois de plus, agir pour le bien du service public mais il commence par en réduire les moyens. Il veut baisser le nombre de chaînes en supprimant la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • CONSULTATION SUR LA RÉFORME DES RETRAITES
    Un effet de communication gouvernementale au service de la régression sociale ›››

    Si certains se gargarisent de la consultation lancée par le gouvernement aujourd’hui sur la réforme des retraites, celle-ci est bien un semblant de démocratie. Pas d’illusion, les problématiques et les questions posées sont orientées et les réponses attendues téléphonées. Orientations, bien évidemment dans le sens de ce dont rêvent le gouvernement et le patronat : casser notre système des retraites par répartition et solidaire, poursuivre la baisse des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Révision directive détachement
    De réelles avancées sociales en Europe attendront ! ›››

    Le Parlement européen a adopté hier la révision de la directive de 1996 sur les travailleurs détachés. Dans les nouvelles dispositions adoptées, les travailleurs détachés en Europe ne sont plus assujettis seulement au salaire minimum mais maintenant au salaire conventionnel en lien avec leur secteur d’activité et leurs qualifications, ce qui permet une avancée. Néanmoins, la nouvelle directive ne reconnaît toujours pas la protection des travailleurs (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Marées populaires
    De belles initiatives citoyennes ! ›››

    Les mouvements citoyens, associatifs, syndicaux et politiques se félicitent des marées populaires du samedi 26 mai. Ce sont près de 80 organisations qui, en unissant leurs forces, ont rassemblé des centaines de milliers de manifestantes et manifestants partout sur le territoire. Dans leur diversité, ils et elles ont défilé pour exiger plus d’égalité, de justice sociale, d’écologie et de solidarité et donc une tout autre politique que celle du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Référendum en Irlande
    Le OUI irlandais : une avancée pour les droits des femmes ›››

    La suppression du 8ème amendement anti-femmes de la Constitution, suite au vote des Irlandais.es, est une avancée incontestable pour les droits des femmes. Le résultat de 66% pour le oui, contre 34% pour le non, avec une forte participation, fait suite à la campagne et aux nombreux combats des militant.es pour le droit à l’IVG. C’est aussi une victoire pour les syndicats irlandais qui ont milité pour le oui avec les nombreuses organisations (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Réforme des lycées professionnels
    Peut-on viser « l’excellence » avec toujours moins de moyens ? ›››

    Lors de sa conférence de presse, lundi 28 mai, le ministre de l’Éducation nationale a présenté son plan d’actions pour la rénovation de la formation professionnelle en lycée. La voie professionnelle va connaître une des attaques les plus importantes de son histoire : suppression d’un trimestre d’enseignement sur les 3 ans du cycle baccalauréat professionnel, suppression de plusieurs milliers de postes d’enseignant·es, nivellement de la formation par le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Chiffres du chômage du mois d’avril 2018
    Un enfumage avec la précarité comme seul horizon pour le gouvernement ›››

    Le gouvernement se gargarisera certainement des chiffres du chômage annoncés hier, en omettant le phénomène majeur qui se confirme : la précarité continue d’augmenter. Les catégories B (personnes ayant travaillé moins de 78 heures par mois) et C (personnes ayant travaillé plus de 78 heures par mois) sont encore en augmentation de 31 000 personnes, soit 2 231 600 salariés qui n’ont travaillé qu’une partie du mois. Cette augmentation est de : (...)
    Voir tout le texte ›››
  • OCCURRENCE
    Un comptage indépendant du nombre des manifestants … très aléatoire ›››

    Plusieurs medias relaient depuis quelques semaines des chiffres de participation aux manifestations issus d’un comptage réalisé par une société privée. Même si OCCURRENCE est une société d’organisation d’événements et de conseils pour des grandes entreprises, nous ne mettons pas en doute leur volonté d’indépendance en matière de comptage des manifestants. C’est pourquoi la CGT a souhaité pouvoir vérifier la méthode utilisée. Après plusieurs demandes (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Formation
    Le mensonge de la ministre révèle les failles d’une négociation sous contraintes ›››

    La ministre du Travail vient de déclarer devant la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale que ce sont les partenaires sociaux « qui dans leur accord ont décidé de remplacer le CIF par le CPF de transition ». Elle en explique la raison. Selon elle : « … ils ont proposé un développement massif du CPF dans leur accord. Du coup, sachant que les trois quarts des formations entrent dans le CPF, le CIF doit être un complément pour les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Solidarité
    Nos militants ne sont pas des hors la loi ! ›››

    Ce jour, 25 mai 2018, une action interprofessionnelle CGT a été menée dans le cadre des luttes pour la défense des Services Publics et contre les réformes du gouvernement LREM. Cette action symbolique et pacifique de 300 camarades CGT Énergie, Cheminots, FTDNEEA devant le siège national de LREM visait à démontrer que la société ne peut se passer des Services Publics, et que nos organisations syndicales CGT et ses militants sont déterminés à défendre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Arrestations de lycéens parisiens
    La répression doit cesser ›››

    Mardi 22 mai, à l’issue de la manifestation des lycéens et des étudiants ont occupé le lycée Arago de Paris pour tenir une AG. Cela fait plusieurs semaines qu’ils se mobilisent régulièrement contre la loi ORE et Parcoursup, contre la réforme du Bac et du lycée. Le 22 mai au soir, la nouvelle plate-forme d’affectation post bac délivrait ses premiers résultats, laissant 400 000 jeunes sans réponse et générant angoisse et colère. Les forces de l’ordre ont (...)
    Voir tout le texte ›››
  • KCTU
    La CGT se félicite de la libération du président de la KCTU de la Corée du sud ›››

    La CGT se félicite de la libération du Président de la KCTU de la Corée du sud, HAN Sang-gyun, incarcéré depuis plus de 2 ans et demi, libération qui a eu lieu le 21 mai. Le motif de la condamnation est d’avoir été considéré comme responsable des protestations massives contre les projets régressifs de lois du travail en Corée. Solidaire avec les travailleur·euse·s coréen·ne·s et leur organisation syndicale depuis le début de leur lutte, la CGT, ses (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Retraites
    Une réforme gouvernementale encore plus dangereuse pour les petites retraites ! ›››

    Le 17 mai, la CGT a abordé avec le haut-commissaire aux retraites, M. Delevoye, les questions relatives aux dispositifs de solidarité (chômage, maladie, invalidité) actuellement inclus dans le système de retraite. Pour la CGT, il faut impérativement renforcer les droits à retraite de ceux qui sont touchés par le chômage et la précarité, la maladie ou l’invalidité ainsi qu’harmoniser vers le haut les minima de pension. La rencontre a porté sur les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Aides sociales
    Le gouvernement programme la baisse des aides sociales : renforçons la riposte ! ›››

    Le ministre de l’économie Bruno Le Maire semble être devenu aussi celui des affaires sociales, et uniquement sous l’angle comptable bien entendu. Le gouvernement a déjà à son actif la baisse des APL, la précarisation des contrats avec les ordonnances, la remise en cause de l’assurance chômage et de l’accès à la formation professionnelle avec le projet de loi cyniquement intitulé « Liberté de choisir son avenir professionnel », et les projets (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mobilisation dans la Fonction Publique
    22 mai, la détermination ne faiblit pas ! ›››

    Ce 22 mai 2018 a eu lieu la 3ème journée de mobilisation dans la Fonction publique à l’appel, pour la première fois, des 9 organisations syndicales représentatives dans la Fonction Publique. Dans le même temps, de nombreux autres secteurs professionnels se sont mobilisés à l’instar de l’Energie, du Commerce ou encore des Organismes sociaux. Cette journée s’est traduite par 140 cortèges et rassemblements sur l’ensemble du territoire réunissant des (...)
    Voir tout le texte ›››

PREMIER RENDEZ-VOUS SUR LA LOI TRAVAIL XXL

Les salariés ont de quoi se mobiliser !

mardi 13 juin 2017

6 réunions d’une heure par syndicat – qui plus est, sans aucun texte du gouvernement –ne font pas une concertation. 6 heures pour démanteler 120 ans de droit du travail conquis par les luttes sociales, voilà qui est inadmissible !
Où sont reprises les propositions des organisations syndicales de salariés ?
C’est bien les exigences du Medef qui se dévoilent.
En effet, ce matin, les intentions de la ministre du travail se sont précisées et le scénario du pire pour l’ensemble des salariés se confirme.
C’est la fin des conventions collectives. Avec ce projet gouvernemental, tous les droits garantis par les conventions collectives de branche seraient remis en cause voire amenés à disparaître : primes diverses (ancienneté, vacances, etc.), intégralité du salaire versée pendant les arrêts maladie, indemnités conventionnelle de départ en retraite ou de licenciement.
Le gouvernement annonce, dans l’espace feutré du bureau du ministère, vouloir dénaturer les mécanismes de négociation. En dehors des 6 thèmes sur lesquels l’accord d’entreprise ne peut pas faire moins bien que l’accord de branche, tous les autres sujets pourraient être tirés vers le bas parce que renvoyés vers l’accord d’entreprise.
C’est donc bien une logique de mise en concurrence des salariés pour faire baisser ce que le patronat qualifie de « coût du travail » qui est en marche.
C’est l’affaiblissement de la loi. De nouveaux thèmes aujourd’hui exclusivement régis par la loi pourraient être renvoyés à la négociation de branche, tels que les motifs de licenciement (fautes anodines, savoir être, chiffre d’affaire de magasin trop faible, cadences et production sur la chaine insuffisantes, etc.). Cela pourrait s’appliquer aussi à l’ouverture de cas de recours au CDD (embauche en CDD pour effectuer des travaux dangereux, remplacement de salariés grévistes, CDD en lieu et place d’une période d’essai), etc.
C’est la fin du contrat de travail. Le contrat de travail de chaque salarié ne pourrait plus résister à des règles régressives prévues par l’accord d’entreprise. Si celui-ci prévoit une clause de mobilité ou encore une baisse des salaires et que le salarié refuse, il serait purement et simplement licencié.
La CGT, au contraire, porte des propositions modernes et de progrès social partagées par la majorité des salariés et que le gouvernement refuse pour le moment de prendre en considération.
Les salariés refusent la loi Travail. La CGT les appelle à poursuivre et amplifier la mobilisation contre le projet XXL du gouvernement Macron.

Montreuil, le 13 juin 2017