La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Santé

Les salariés de l’Ehpad « Les Pensées » ne se laisseront plus faire !

mardi 13 juin 2017

L’entreprise Résidence « Les Pensées », à Argenteuil (95) est une société par actions
simplifiées à associé unique : Domidep, qui préside l’entreprise. Sur l’année 2015,
l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 3 223 700,00 € avec une augmentation
totale du bilan de 171,04 % entre 2014 et 2015.

Depuis deux ans le personnel de la maison de retraite « Les Pensées », à Argenteuil, demande une revalorisation de salaire et plus d’effectifs. Mais rien n’a changé et l’ensemble de l’équipe (infirmiers, aides-soignants, agents techniques) continue à se battre. Après plusieurs semaines sans réponse de la Direction à leurs revendications et demande d’ouverture de négociations, les salariés de l’Ehpad « Les Pensées » se sont mis en grève le 17 mai dernier et tiennent bon.

Plus déterminés que jamais, les salariés découvrent de jour en jour que leurs revendications légitimes soulèvent des manquements fondamentaux de leur employeur, en droit du travail. Ce dernier s’en sortait jusque là par le mensonge et l’intimidation. Avec la création du syndicat CGT de l’établissement, avec le soutien quotidien de l’Union locale d’Argenteuil, avec l’énergie et l’expertise d’une camarade mandatée par l’USD 95 dans les négociations, les salariés de l’Ehpad « Les Pensées » ne se laisseront plus faire !

L’employeur a enfin régularisé sa cotisation au 1 % logement qu’il prétendait régler depuis longtemps ; l’embauche d’une lingère et d’une ASH (agent de soin hospitalier) semble en bonne voie, tout comme l’ouverture de NAO (négociations annuelles obligatoires). Mais il reste encore beaucoup à faire ! Les CDD perpétuels, la reconnaissance contractuelle et salariale des qualifications, les formations à la hauteur des tâches effectuées, etc.
Avec le soutien de l’Union locale CGT, de la population, des bailleurs sociaux, des salariés de l’hôpital de Pontoise – eux-mêmes en pleine mobilisation – les salariés « des Pensées », en grève depuis trois semaines, ont besoin du soutien et de la solidarité de tous.
La Fédération de la Santé et de l’Action Sociale CGT, l’Union fédérale de la Santé
privée CGT, l’USD CGT 95, l’Union départementale CGT 95 et l’Union locale d’Argenteuil dénoncent les méthodes utilisées par les dirigeants de ce groupe et de cette Ehpad, qui n’ont pas laissé d’autre choix aux salariés que de faire grève en refusant d’échanger, d’ouvrir des négociations, en les empêchant de travailler dans des conditions correctes, au détriment de l’accompagnement des résidents.