La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Justice sociale

Les retraités CGT déposent 110.000 cartes pétitions

vendredi 21 février 2014 , par Alessandro Vitagliano

Le jeudi 20 févier plus de dix mille cartes pétitions, adressées au président de la République François Hollande pour dire "stop" à la baisse du pouvoir d’achat des retraités, ont été déposées à l’Élysée par une délégation de l’Union confédérale des retraités de la CGT (UCR).

"Retraités maltraités, ça suffit ! ", scandaient une centaine d’adhérents de l’UCR CGT, rassemblés jeudi près des Champs-Élysées pour réclamer "plus de justice sociale" et une revalorisation des retraites. Trois délégués ont été reçus à l’Élisée pour y déposer les pétitions.

"Pouvoir d’achat, santé, aide à l’autonomie, sécurité sociale, rien ne va plus !" affirmaient-ils sur une banderole.
Ces 10.000 "cartes de vœux", représentant les signataires de la région Ile-de-France, s’ajoutent aux 110.000 cartes signées à travers le pays, selon François Thierry Cherrier, secrétaire général de l’UCR.
"On ne peut pas indéfiniment paupériser les retraités !", a dit François Collin, représentant de l’UCR CGT des Hauts-de-Seine.

Les retraités critiquent une série de "mesures qui font régresser (leur) pouvoir d’achat", notamment le recul de la date de revalorisation des pensions (repoussée du 1er avril au 1er octobre), l’augmentation de la TVA, la taxe de 0,3% pour le financement de la perte d’autonomie, ou encore le gel du barème de l’impôt sur le revenu.

Daniel Brouard, représentant UCR CGT de l’Essonne, a regretté que des "milliers de personnes" en soient "réduits à vivre avec le minimum vieillesse", et qu’une femme sur trois ait une retraite inférieure à 700 euros par mois.

"Le Secours populaire et les Restos du cœur reçoivent de plus en plus de retraités", a-t-il déclaré, "preuve que quelque chose ne va pas".

Sur leurs cartes de vœux, les retraités demandent au Président un "changement" : une augmentation des retraites à partir du 1er janvier, une revalorisation immédiate de 300 euros et une loi sur l’autonomie "financée par la Sécurité sociale, et pas par l’impôt".

L’UCR CGT prépare, pour le 3 juin 2014, en associant le plus grand nombre d’organisations et d’associations, une grande journée de mobilisation des retraités à Paris

D’après dépêche AFP