La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Sport
Publié le lundi 4 juin 2007

Le sport, ce n’est pas que l’argent et la santé



La Cgt réitère son souhait de la mise en place d’un ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative de plein exercice

Le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative a disparu pour être morcelé et éclaté entre un secrétariat des Sports et un secrétariat à la Jeunesse, tous deux rattachés à un ministère « de la Santé, de la Jeunesse et des Sports ».
Quid de la vie associative ? Le sport se résume t’il seulement au "sport c’est la santé" et à "l’élitisme" ?

Cette approche politique du sport s’inscrit dans un projet cohérent de privatisation et de financiarisation des pratiques sportives tel que le candidat Sarkozy l’avait exprimé lors de la présentation de son programme devant le Comité National Olympique et Sportif Français :

  • à l’Etat : le seul rôle de contrôle de la sécurité des pratiquants et du respect des quelques articles de loi subsistant dans le code du sport,
  • au privé : le sport de haute performance et le sport professionnel,
  • aux collectivités territoriales : les activités physiques et sportives pour tous, lesquelles seront une fois de plus à la charge des familles à travers les impôts locaux.
  • La Cgt condamne cette vision étriquée et élitiste du sport.

    Elle revendique le renforcement et le développement des complémentarités des différents établissements qui contribuent à l’éducation et à la formation des sportifs et des éducateurs (INSEP, CREPS, STAPS). Il faut notamment abandonner les partenariats "public-privés" qui s’y généralisent au détriment de la qualité du service rendu.
    Il faut aussi renforcer l’éducation physique et sportive à l’école, véritable socle de la culture des Activités Physiques et Sportives.

    La Cgt réitère son souhait de la mise en place d’un ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative de plein exercice, qui maintienne l’aspect éducatif des APS, développe l’emploi dans le monde sportif et associatif, et aide à la mise en oeuvre des pratiques pour tous, avec égalité d’accès sur l’ensemble du territoire aux mêmes conditions.