La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

International

Le projet de loi Asile et Immigration bafoue des droits fondamentaux

vendredi 19 janvier 2018

Mardi, Emmanuel Macron était à Calais pour expliquer son projet de Loi Asile et Immigration, un projet dont on connaît encore mal les contours mais qui pourrait être adossé à deux circulaires extrêmement régressives qui précisent comment on va « trier les bons et mauvais migrants ».

« Selon ce projet de loi, les “bons migrants” seraient les migrants issus soit des guerres et persécutions essentiellement politiques et les “mauvais migrants”, les migrants économiques et issus des désordres climatiques, alors qu’on sait très bien que les migrants climatiques vont constituer la majorité des migrations dans les années à venir », selon Patricia Tejas, membre de la direction confédérale animatrice collectif Migrants CGT.

Dans le même temps, se tenait à la CGT une réunion du réseau syndical migrations méditerraneennes sub-Sahariennes. Un réseau créé en 2014 qui rassemble une vingtaine de syndicats d’Afrique, mais aussi de France, d’Espagne ou d’Italie. La CGT fait elle aussi partie de ce réseau qui a pour but de défendre les droits des travailleurs migrants. Il s’agit de promouvoir les stratégies d’action qui vont dans ce sens. Naima Hammami, secrétaire générale adjointe à l’UGTT et Mohamed Bekay, conseiller à l’UGTT assurent la coordination du Réseau syndical migrations méditerranéennes-subsahariennes.