La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le mardi 20 février 2018
Informations diverses

Le nombre d’intercommunalités est passé à 1 263 au 1er janvier 2018



Après être tombé de 2 062 en 2015 à 1 266 au 1er janvier 2017, soit une baisse de 39 % atteignant même 45 % pour les communautés de communes, avec la mise en œuvre des Schémas départementaux de coopération intercommunale, le nombre d’EPCI à fiscalité propre est passé à 1 263 au 1er janvier 2018, selon le bilan statistique publié le 5 février par la Direction générale des collectivités locales.

Parmi ces intercommunalités, « on dénombre 21 métropoles (regroupant 904 communes), onze communautés urbaines (523 communes), 222 communautés d’agglomération (7 743 communes) et 1 009 communautés de communes (26 424 communes) ».
Les 1 263 EPCI regroupent au total 35 353 communes, soit 58 communes de moins qu’au 1er janvier 2017, une baisse qui provient essentiellement de la poursuite en 2017 de la création de communes nouvelles.

Désormais, ne subsistent plus que quatre communes hors intercommunalités totalisant 6 359 habitants. Ces communes de trois départements (Vendée, Finistère, Côtes-d’Armor) ont été autorisées à déroger à l’obligation de rejoindre une intercommunalité, parce qu’elles sont situées sur une île.

L’intercommunalité a véritablement changé de taille.
Désormais, seulement 345 EPCI à fiscalité propre - soit 27,3 % du nombre des groupements à fiscalité propre - ont moins de 15 000 habitants.
Or, début 2016, les communautés de moins de 10 000 habitants représentaient 42,3 % du nombre total de communautés et celles de moins de 20 000 habitants étaient prépondérantes (70,8 %).

La création de sept nouvelles métropoles « de droit commun » est un micro-événement par rapport à la révolution intervenue il y a un an. Elle n’en constitue pas moins le principal fait marquant depuis un an.

En 2017, les agglomérations de Tours, Dijon et Orléans, puis au 1er janvier 2018, celles de Clermont-Ferrand, Metz, Saint-Étienne et Toulon ont rejoint le club formé, fin 2016, par 14 métropoles (sans compter celle de Lyon qui est une collectivité territoriale à part entière).
Toutes les régions, à l’exception de la Corse et des régions d’outre-mer, ont désormais au moins une métropole.
Les 21 EPCI à fiscalité propre possédant ce statut regroupent 17,9 millions d’habitants, soit 26,4 % de la population française.