La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Administration

Le monde pénitentiaire à bout de souffle

mardi 16 janvier 2018

Après la mobilisation réussie du lundi 15 janvier lancée par le personnel pénitentiaire suite à l’agression de quatre surveillants par un détenu radicalisé à la prison de Vendin-le-Veil (Pas-de-Calais) jeudi dernier, la CGT Pénitentiaire et l’Ufap Unsa Justice appellent à la reconduite du mouvement ainsi qu’à son intensification.

Une mobilisation réussie

C’est par un très large mouvement de solidarité que les personnels pénitentiaires ont répondu présents ce lundi 15 janvier, à l’appel lancé par la CGT Pénitentiaire, Ufap et FO. En l’espèce, c’est devant deux-tiers des établissements pénitentiaires que les agents ont manifesté fortement, souvent par des blocages totaux des accès, en solidarité à l’agression terrible subie par quatre surveillants de la Centrale de Vendin-le-Veil.

Nouvelle attaque

Cette mobilisation se déroule alors que ce même lundi 15 janvier, une nouvelle attaque a eu lieu au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, où sept surveillants de prison ont été agressés, parmi lesquels trois ont dû être hospitalisés. Cette nouvelle attaque ne fait que légitimer la mobilisation et les demandes des personnels pénitentiaires, qui ont besoin de plus de moyens humains et financiers afin de pouvoir exercer sereinement leur métier.

Reconduction et intensification du mouvement

Ainsi, l’Ufap Unsa Justice et la CGT Pénitentiaire restent mobilisés, en appelant à la reconduction et à l’intensification du mouvement, avec un mot d’ordre : le blocage total. En l’espèce, c’est par la mobilisation générale que le personnel pénitentiaire pourra faire entendre ses revendications auprès de la ministre de la Justice, en étant notamment partie prenante de l’ensemble des discussions qui s’ouvriront sur la construction du « Plan global sur les prisons ».