La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Entrepôts STEF de Saint-Ouen l’Aumône

Le conflit continue et passe par la case "Justice"

mardi 8 avril 2014 , par Frédéric Dayan

Hier lundi 7 avril, le conflit salarial du site STEF qui dure depuis le 31 janvier a pris un tour juridique devant le Conseil des Prud’hommes de Pontoise où la CGT est venue exiger la réintégration des 11 militants et syndiqués grévistes de la CGT, licenciés au mépris du droit de grève. A cette occasion, un rassemblement a eu lieu devant le palais de justice de Pontoise auquel participaient Thierry Lepaon, le secrétaire général de la CGT ainsi que Meïssa Allal, dirigeante de la CGT et de l’union départementale du Val-d’Oise.

Rassemblement avec Thierry Lepaon devant le conseil de prud'hommes du Val-d'OiseDepuis le premier jour de grève, la direction de STEF s’est livrée à un véritable plan de répression anti-syndicale avec au menu : mise à pied disciplinaire, intimidation, privation de salaire, licenciements et tentative acharnée d’éradiquer le syndicat CGT de l’entreprise.
Mais cela n’a pas suffi à atteindre le moral des salariés qui continuent toujours la lutte et exigent aujourd’hui le respect du droit de grève et le droit de retrouver son poste de travail au sein de l’entreprise.
La décision de Justice sera connu le 12 mai prochain et en attendant, toutes les structures de la CGT poursuivent la mobilisation sur le terrain et vont multiplier dans les prochains jours les actions sur le lieu de travail.


Lire les articles précédents sur ce conflit :

18 février 2014 : Rassemblement contre la criminalisation de l’activité syndicale

13 février 2014 : La direction veut la tête des meneurs

2 février 2014 : Ils bossent par -28° et revendiquent de dégeler leurs salaires