La cgt

NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Industries pharmaceutiques

Laboratoires Pierre Fabre : 700 postes sacrifiés sur l’autel des stratégies financières

jeudi 26 mars 2015 , par Philippe Gelinaud

Les laboratoires Pierre Fabre ont annoncé la suppression de 700 postes, notamment dans le secteur de la recherche, alors qu’ils font des bénéfices et profitent de dizaines de millions d’euros de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). La fédération CGT de la Chimie appelle à manifester à Castres le 28 mars 2015.

« Cette décision n’a qu’un seul objectif, augmenter la profitabilité, pour amener le groupe dans la cour des grands distributeurs de dividendes » explique la fédération nationale CGT des industries chimiques (FNIC) dans un communiqué du 26 mars 2015.

Le syndicat rappelle que le groupe Pierre Fabre dégage des profits et a bénéficié, en 2013, de 179 millions d’euros d’aides de l’État, notamment au travers du CICE. Il dénonce une restructuration qui touche particulièrement le domaine de la recherche et représente une véritable menace sur l’avenir même de la branche pharmaceutique du groupe.

Les laboratoires Pierre Fabre, originaires de Castres, dans le Tarn, sont numéro deux mondial de la dermo-cosmétique. Ils possèdent des marques telles qu’A-Derma ou Avène.

La FNIC CGT appelle à manifester à Castres, place Pierre Fabre, samedi 28 mars 2015 à partir de 10h00, contre « la casse de l’emploi, la casse de la recherche et la casse industrielle ».


PDF - 290 ko
Cliquer l’image ci-dessus pour voir le communiqué de la fédération CGT de la chimie du 26 mars 2015 sur les laboratoires Pierre Fabre.

- Voir le dossier sur la campagne sur le coût du capital.