La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Education
Publié le mercredi 3 octobre 2007

La réussite scolaire pour tous, c’est possible !



La Cgt appelle à signer la pétition nationale

La démocratisation de l’Ecole est un impératif pour les jeunes, un enjeu pour les salariés et la Nation toute entière. Elle nécessite que les conditions sociales ne soient pas un obstacle au choix d’une orientation, pour la poursuite d’études comme pour l’acquisition d’une qualification.

La réussite de tous dans le cadre d’une scolarité commune est possible à condition de lutter contre les inégalités sociales et territoriales qui génèrent l’échec scolaire.

Ce n’est pas cette ambition que porte le programme présidentiel. En prévoyant 11 200 nouvelles suppressions d’emploi, le projet de budget 2008 aggravera une situation déjà marquée par la disparition en cinq ans de cent mille postes d’encadrement éducatif. Ces choix politiques auront des effets négatifs sur les conditions d’étude des jeunes, sur l’offre éducative -choix d’options, notamment des langues- sur l’éducation prioritaire, sur la scolarisation des élèves en situation de handicap.

C’est la conception du service public d’éducation qui est mise en cause.

Le Président dénonce le collège unique en le caricaturant comme un lieu uniforme où tout le monde fait la même chose au même moment, responsable selon lui les difficultés rencontrées par une partie des jeunes.

Renoncer au principe d’acquisition d’une culture commune par l’ensemble d’une classe d’âge, dans un même lieu de formation jusqu’à la 3è, c’est ouvrir la voie d’un collège élitiste déjà initié avec la suppression de la carte scolaire.

Faire croire aux familles qu’elles pourront désormais choisir leur établissement alors que ce sont les établissements qui choisiront leurs élèves, c’est contribuer à développer la concurrence, accentuer les phénomènes de ghettoïsation, faisant reculer encore davantage la mixité sociale. Il accuse la carte scolaire d’être responsable du manque de mixité à l’école sans s’attaquer à la politique menée en matière d’emploi et d’habitat.

La CGT condamne de telles orientations. Elle s’attachera à les combattre résolument avec les personnels de l’éducation, avec les jeunes, les parents et l’ensemble des salariés.

Dans l’immédiat, elle appelle à signer massivement la lettre pétition « Améliorer la réussite scolaire de tous les jeunes, il n’y a rien de plus urgent ! », adressée par quinze organisations au Président de la République.