La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Liberté de la presse

La justice turque s’acharne contre Loup Bureau

lundi 11 septembre 2017

Le SNJ-CGT, le SNJ et la CFDT-Journalistes ont une nouvelle fois interpellé les autorités pour obtenir la libération de Loup Bureau, détenu arbitrairement en Turquie depuis le 26 juillet dernier.

« Cette situation est totalement inacceptable », s’insurgent le SNJ, le SNJ-CGT et la CFDT-Journalistes. La justice turque vient en effet de rejeter la demande de libération conditionnelle de Loup Bureau, prouvant ainsi une fois de plus son allégeance à Recep Tayyip Erdoğan.

Accusé « d’appartenance à une organisation terroriste armée », le journaliste français est détenu dans la prison de Sernak depuis le 26 juillet dernier – soit près de quarante jours. Il partage ainsi le sort de 160 journalistes turcs et kurdes, arbitrairement embastillés dans « la plus grande prison au monde de journalistes ».

Le 4 septembre dernier, les syndicats ont alerté Harlem Désir, chargé des questions de la liberté de la presse au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, par le biais d’une lettre ouverte. Celui-ci assure sa « pleine mobilisation pour obtenir la libération de Loup Bureau et des autres journalistes emprisonnés et poursuivis en Turquie ».

Cette réponse n’est pas satisfaisante pour les syndicats français,qui attendent que les autorités françaises et européennes « traduisent par des actions concrètes un véritable engagement européen ».

Avec la Fédération internationale des journalistes, elles appellent « à intensifier partout sous toutes formes possibles la solidarité avec Loup Bureau ». Rappelons que la mobilisation internationale peut toujours payer, comme le prouve la libération du journaliste Dogan Akhanli, arrêté en Espagne sur l’ordre des autorités turques.

Nous vous rappelons qu’une pétition est toujours en ligne pour demander la libération immédiate de Loup Bureau. N’hésitez pas à la signer si ce n’est pas déjà fait !