La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches
  • IHS - Présentation du Cahier spécial
    « La Révolution russe et le syndicalisme français » ›››

    L’expérience révolutionnaire qui se joue en Russie en 1917 sera à l’origine d’importantes reconfigurations politiques et syndicales en France et en Europe. Quelles furent les conséquences, sur le mouvement ouvrier, de la crise morale et stratégique survenue après le ralliement à l’Union sacrée ? Comment a été reçue la révolution russe par les militants ? Comment a-t-elle été comprise ? Quelle fut la part des circonstances dans les choix opérés ? Dans (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Organisations
    Création d’un nouveau comité régional CGT en Occitanie ›››

    La fédération des finances CGT a produit un communiqué sur la création d’un comité régional CGT « Occitanie » issu des ex-comités régionaux Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, suite à la fusion de ces deux régions. La première conférence du comité régional CGT « Occitanie » a réuni à Carcassonne sur deux jours des délégué·e·s venu·e·s des 13 départements de la région Occitanie et des fédérations, dont celle des finances. Elle s’est terminée mercredi 6 (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ile-de-France
    Grand Paris : des réformes sans vraie concertation ›››

    Créée en janvier 2016, « La métropole du Grand Paris est constituée en vue de la définition et de la mise en œuvre d’actions métropolitaines afin d’améliorer le cadre de vie de ses habitants, de réduire les inégalités entre les territoires qui la composent, de développer un modèle urbain, social et économique durable, moyens d’une meilleure attractivité et compétitivité au bénéfice de l’ensemble du territoire national. » (Extrait de l’article L. 5219-1 I du (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Libertés syndicales
    Le personnel de l’OPH de Bobigny toujours en lutte ›››

    Face au projet de privatisation de 4 000 logements sociaux, la CGT continue de mener la lutte à l’Office Public de l’Habitat de Bobigny. Pour rappel, la direction avait notamment tenté de remettre en cause le résultat des élections pour destituer la déléguée syndicale CGT Nadia Giunta et son suppléant Christian Jacquin. La justice avait été rendue par le tribunal d’instance de Bobigny le 10 octobre dernier, et la direction de l’OPH avait été déboutée. Le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Holiday Inn Clichy (92)
    Solidarité avec les salarié.e.s en grève depuis 50 jours ! ›››

    Depuis 50 jours maintenant, 11 salariés du prestataire de nettoyage Héméra, femmes de chambre, gouvernantes et équipiers de la sous-traitance, employés par l’Holiday Inn de Clichy (92) font grève pour dénoncer leurs conditions de travail et s’opposer à des mutations. Soutenus par la CNT et la CGT-Hôtels de prestige et économiques, 11 salariés réclament que soient ouvertes des négociations, pour obtenir leur internalisation, le respect de leurs contrats (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Agroalimentaire
    De nombreuses actions dans tous les sites Coca-Cola ›››

    Les salariés de la firme organisent la lutte après l’annonce par la direction d’une nouvelle suppression de plus de 200 emplois. Cet énième plan de casse du travail ne passe pas. La Fédération nationale agroalimentaire et forestière (Fnaf) CGT annonce dans un communiqué en date du 6 décembre que de nombreuses actions se développent sur tous les sites de Coca-Cola suite à l’annonce de la suppression de plus de 200 emplois, en lien avec l’application (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Services publics
    La CGT de la mairie de Toulouse appelle à la grève le 8 décembre ›››

    La Fédération des Services Publics de la mairie de Toulouse appelle à la grève ce 8 décembre au Square De Gaulle à 9h pour demander l’arrêt des suppressions de postes et de certains services publics, ainsi que l’amélioration des conditions de travail des agents. La mairie de Toulouse va présenter ce 8 décembre un nouveau plan d’économie budgétaire qui prévoit une baisse de 31 millions des dépenses de fonctionnement. Ces économies touchent essentiellement le (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Protection sociale
    Financement de la Sécurité sociale 2018 : encore des allègements de cotisations patronales ›››

    Le 5 décembre dernier, le Projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2018 a été définitivement adopté. Comme annoncé, il acte le basculement des cotisations « salariés » d’assurance maladie et d’assurance chômage sur la CSG réalisés en 2 fois (au 1er janvier et au 1er octobre), et de l’augmentation de la CSG de 1,7 % intervenant au premier janvier. Surtout, ce PLFSS confirme la transformation du CICE en allégement de cotisations en 2019. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Législatif
    Non-respect du Smic et des durées maximales de travail : le ministère compréhensif ›››

    Le ministère du Travail a présenté ce 27 novembre un projet de loi « pour un État au service d’une société de confiance », dit « droit à l’erreur », qui a fait bondir le syndicat Travail emploi formation professionnelle (CGT-TEFP). Présenté dans les médias comme un texte de loi cherchant à simplifier les relations entre les administrés et l’État, ce projet vise en fait « à protéger les intérêts de ceux qui sont coutumiers » des erreurs de déclaration vis-à-vis (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ferc Sup
    Temps de travail : le Conseil d’État donne raison aux syndicats de l’université de Lorraine ›››

    Après cinq années de procédure, le Conseil d’État vient de donner raison aux trois syndicats (CGT FERC Sup de l’université de Lorraine - FO - FSU) en rejetant le pourvoi de l’université de Lorraine. Le Conseil d’État confirme l’annulation de la décision du conseil d’administration du 20 novembre 2012 relative au temps de travail des personnels BIATSS, à savoir les personnels de la fonction publique (Bibliothèques, Ingénieurs, Administratifs, Techniques, (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Finances
    Cap 2022, vers la suppression de 120 000 emplois ›››

    Le gouvernement a lancé le 13 octobre dernier son plan de modernisation de la fonction publique d’État, Cap 2022. Un comité composé de hauts fonctionnaires sera chargé de faire des propositions, agrémenté d’un grand débat national. Pour la CGT, ce comité aura pour fonction de supprimer des fonctions, ou de les confier au privé, afin de se débarrasser de 120 000 emplois. « Les ministères de Bercy et les établissements semi-publics sont en danger ! Pourtant (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Ordonnances Macron-Medef
    La Confédération du travail de RDC soutient la lutte contre la loi Travail XXL ›››

    De passage en République démocratique du Congo, des camarades de l’espace international de la CGT ont pu constater que la lutte contre les Ordonnances Macron s’est internationalisée, jusqu’à trouver un écho à Kinshasa, capitale de la RDC. Guy Kuku, président de la Confédération du travail (CDT), principale confédération syndicale en RDC, se dit en empathie avec les combats menés en France contre cette attaque sans précédent contre le Code du travail. Pour (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Mines-Energie
    TF1 et Canal+ privés d’électricité, d’autres actions en cours ›››

    Depuis ce matin, jeudi 30 novembre, les coupures électriques, qui n’impactent pas les particuliers, se multiplient, un peu partout en France. Des salariés en grève entendent dénoncer ainsi les ordonnances réformant le Code du travail ou encore les récentes fusions dans le secteur de l’énergie. Vers dix heures, c’est Boulogne-Billancourt qui a été concernée, avec pour effet de priver de courant les entreprises situées en bord de Seine, dont TF1 et (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Manifestation le 2 décembre
    Tous précaires,
    tous chômeurs !
    ›››

    Ce samedi 2 décembre, à l’appel des organisations de chômeurs et précaires CGT, AC !, APEIS et MNCP, et avec le soutien de nombreuses associations et partis politiques, se tiendra la 15e édition de la manifestation contre le chômage et la précarité. Un rendez-vous particulier cette année, tant l’inquiétude est grande face à la casse sociale imposée à marche forcée par le gouvernement Macron. Ils sont nombreux déjà, à en faire les frais : contrats (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    750 emplois menacés chez Castorama et Brico Dépôt ›››

    La Fédération CGT Commerce et Services, les syndicats CGT Castorama et Brico Dépôt, et l’intersyndicale CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, ont acté une mobilisation nationale le vendredi 1er décembre 2017 au siège social à Templemars (Nord) et dans les magasins. La CGT entend lutter contre la délocalisation en Pologne et la suppression des emplois des activités comptabilité et de contrôle de gestion des filiales du groupe britannique Kingfisher, propriétaire de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Métallurgie
    PSA condamné pour homicide involontaire d’un ouvrier ›››

    Six ans après les faits, la direction de PSA et celle de Renault ont été condamnées pour la mort d’Emmanuel, salarié de PSA à l’usine de Poissy. Il avait perdu la vie en septembre 2011 en travaillant à la manœuvre d’un train. La CGT du groupe PSA se dit satisfaite de cette décision de justice « car elle établit clairement les responsabilités et la culpabilité de la direction de PSA et celle de la SNCF ». Mais la CGT PSA regrette qu’il ait fallu attendre (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Répression syndicale
    Le Ministère du travail reconnaît la discrimination à l’encontre de Mahamadou Kanté ›››

    Ce 21 novembre, après l’inspection du travail et le Tribunal d’instance d’Aubervilliers, c’est au tour du Ministère du Travail de reconnaître la discrimination syndicale exercée par Paprec à l’encontre de Mahamadou Kanté, représentant de la section syndicale CGT de Paprec Ile-de-France. Si la CGT se félicite de cette décision, il n’en demeure pas moins que depuis décembre 2016, Mahamadou Kanté n’a pas été réintégré et ne perçoit aucune rémunération, la (...)
    Voir tout le texte ›››
  • FAPT
    La lutte a payé pour l’unité de distribution d’Hellemmes ›››

    La mobilisation des salariés d’une unité de distribution du département du Nord s’est soldée par une victoire. N’ayant rien cédé face aux menaces de la direction, ils ont obtenu de nombreuses avancées sur leur site et les unités proches. « On a lutté, on a gagné ! » titre le communiqué de la fédération nationale des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications CGT (FAPT) en date du 27 novembre. Surchargés de travail, les salariés de (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Le McDo de Villefranche-de-Rouergue toujours en grève ! ›››

    Ce mardi matin, plusieurs dizaines de militants CGT, solidaires des salarié.e.s du restaurant rapide McDonald’s de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), en grève depuis 96 jours, bloquent les accès de la compagnie qui assure l’approvisionnement des restaurants pour la région. Une lutte courageuse, des solidarités qui se créent, la résistance qui s’organise : David Gistau, secrétaire général de l’Union Départementale, salue leur détermination : (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Commerce
    Le directeur du Carrefour Express de Merville souhaite la chambre à gaz aux syndicalistes ›››

    Frédéric Roussel, directeur de plusieurs supérettes de la région d’Armentières (59), souhaite mettre « tous les syndicalistes dans la chambre à gaz ha Hitler » (sic !). C’est fortuitement que le secrétaire général du syndicat du transport CGT d’Armentières et des environs, David Waegemacker a découvert les propos, condamnés par la loi, tenus par ce « monsieur » : consulté par une salariée du Carrefour Express de Merville pour une procédure de licenciement, (...)
    Voir tout le texte ›››

Tribune des grévistes de Radio France

« La grève à Radio France est d’utilité publique »

mardi 7 avril 2015 , par Alessandro Vitagliano

Tribune du 4 avril 2015 des grévistes de Radio France

Depuis dix-sept jours, à Radio France, les irresponsables ne sont pas ceux que l’on croit. Depuis dix-sept jours, les salariés en grève, qui échangent et se battent pour la défense de vos antennes, ont une douloureuse conscience de ce qui se joue pour l’avenir de la radio de service public. Mais cela fait bien plus de dix-sept jours que nous réclamons à notre PDG un vrai projet stratégique. Dix mois déjà que nous attendons des réponses, qu’on ne nous parle que de formats et non de contenus, de marques et non d’identité d’antennes, d’argent et non de richesses.

L’homme invisible de la Maison de la radio préfère courir les plateaux télé pour minorer honteusement le nombre de grévistes* et répéter en boucle que Radio France est le « problème ». Une grande maison de l’artisanat

Non, nous ne sommes pas un problème mais une ressource, et donc une solution. Nous ne sommes pas un frein à la modernité mais au contraire, des acteurs de notre transformation, vigilants et éclairés. Contrairement aux clichés les plus faciles, nous ne sommes pas contre les réformes, nous réclamons une gestion honnête et efficace de notre entreprise.

Ce ne sont pas des mots en l’air : Radio France est une grande maison de l’artisanat. Nous fabriquons nous-mêmes chaque seconde que vous entendez sur les ondes. Avec un seul impératif : la qualité pour tous. La qualité du son, des paroles, des musiques, de l’information. Notre responsabilité est de préserver le vivre-ensemble plutôt que d’alimenter les peurs collectives. Nous résistons pour continuer à vous offrir ces documentaires, ces reportages long format, ces fictions, ces émissions accessibles mais qui ne cèdent pas à la facilité, ces programmes de proximité que vous n’entendez nulle part ailleurs. Nous luttons pour que nos orchestres restent dans la Maison pour y remplir leur mission de service public, car s’ils « prennent leur autonomie** », plus personne n’ira faire découvrir la musique classique dans les quartiers populaires, dans nos régions, à la rencontre de tous les publics. Tuer un orchestre, c’est comme brûler des livres.

Nous ne voulons pas réduire le reportage à des entretiens par téléphone faute de moyens, nous ne voulons pas que les radios locales fusionnent et ne puissent plus du tout s’adresser à leurs auditeurs les plus proches, nous ne voulons pas de la vedettisation de nos antennes, qui coûte cher en salaires tandis que l’enveloppe dédiée à la création et aux précaires ne cesse de maigrir. Etre représentés par quelqu’un d’exemplaire

Radio France n’a pas pour vocation de faire du profit, mais doit gérer sainement ses finances, et cela en revanche, est de la responsabilité de nos dirigeants. Ceux qui s’engageront sur cette voie nous trouverons toujours à leurs côtés.

Or, Mathieu Gallet gaspille l’argent public pour son image et son confort personnel plutôt que de s’investir pour l’image de Radio France. Le CSA a peut-être été séduit par sa « modernité », nous sommes atterrés par sa désinvolture.

Nous découvrons chaque jour des révélations plus sidérantes les unes que les autres : ses bureaux, ses conseillers en communication, et maintenant son intention de vendre une partie des murs de la Maison de la radio. L’heure de la grande braderie aurait sonné.

Nous étions transparents, ce conflit a remis les salariés de Radio France au centre des décisions qui devront être prises.

Dans cette Maison chargée d’histoire, lieu de tant de découvertes, espace de liberté et de pensée, nous voulons au minimum être représentés par quelqu’un d’exemplaire. C’est le sens de notre motion de défiance. L’Etat doit nous dire clairement s’il veut faire vivre le service public de la radio avec des moyens à la hauteur de ses ambitions. Faute de preuve, nous considèrerons, et nos auditeurs avec, que ce gouvernement a décidé du contraire.

*Il faut le multiplier au moins par trois puisque nous fonctionnons 24h24 et qu’un tiers des salariés est présent au tableau de service au moment des pointages. Les producteurs (présentateurs de vos émissions) étant intermittents, ils ne sont pas comptabilisés dans le personnel. Les CDD, eux, sont comptabilisés d’office comme non-grévistes, alors que les directions leur demandent de remplacer les CDI grévistes. A titre informatif, 70 % de la rédaction de France Culture, 35 % de celle de France Info et entre 30 et 50 % de celle de France Inter, une grande partie des locales étaient en grève vendredi 3 avril.

Verser une aide à la caisse de grève pour que les grévistes se sentent soutenus et puissent prolonger leur mouvement exemplaire de défense de tous les métiers de la radio : des journalistes aux musiciens, des femmes de ménage aux techniciens, petites mains invisibles qui font la radio tous les jours !


Caisse de grève : Chèques de soutien aux grévistes à l’ordre de "CCE radiofrance dons".
Adresse postale : CCE de Radio France 116 Ave du Pdt Kennedy 75220 paris cedex 16

Signer la pétition qui a déjà plus de 21 000 signatures
http://www.convergencedesluttes.fr/petitions/index.php?petition=45

Vous informer sur la grève :
- Le site de la CGT Radio France :
http://www.cgt-radiofrance.org/

- Écoutez la radio du MeilleurDesOndes, des sons drôles, des sons instructifs, des sons poétiques. Pour comprendre le combat des salariés de Radio France pour conserver une radio de service public digne de ce nom.
http://lemeilleurdesondes.blogspot.fr/

- Le collectif De l’air à Inter dont le SNJ-CGT est membre fondateur : http://delairafranceinter.ouvaton.org/

- Le site du SNJ-CGT avec toutes les informations :
http://www.snjcgt.fr/_front/Pages/page.php?cat=1&item=1&page=97