La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Poste et télécommunications

La factrice mordue... ne sera pas sanctionnée

jeudi 11 janvier 2018

La direction de la poste vient de retrouver la raison et a donc décidé de ne pas sanctionner la factrice qui avait été mordue par un chien. Elle devrait recevoir une simple lettre lui rappelant les consignes de sécurité. Il n’y aura donc pas de conseil de discipline. Last but not least : la direction pourrait reconnaitre comme accident de travail la morsure infligée par le chien errant contre cette factrice.

Pour rappel, le 26 septembre dernier, Nathalie, une factrice du bureau de Sourzac et militante à la CGT, a eu la drôle de surprise de découvrir qu’un chien errant s’était introduit dans son véhicule, alors qu’elle en était sortie pour distribuer le courrier.
Ce faisant, elle est allée à la mairie pour savoir s’il existait un propriétaire à ce chient errant, afin de le lui restituer. La mairie a confirmé qu’il s’agissait bien d’un chien errant, sans propriétaire connu.
Ne sachant à qui le rendre, la factrice a alors tenté de le faire sortir du véhicule, et s’est fait mordre. Avec le concours d’un employé de la mairie, elle a réussi, in fine, à s’en débarrasser.
L’histoire aurait pu en rester là, si la factrice n’avait reçu un courrier recommandé avec accusé de réception : la direction de la poste la convoquait pour un entretien préalable à sanction.
Motif : sa direction lui reproche d’avoir fait monter dans le véhicule de fonction, un tiers, en l’occurrence le chient errant qui s’est introduit dans sa voiture sans sa permission et qui de surcroit l’a mordu jusqu’au sang ! « Alors que la poste use et abuse de l’image positive des postiers pour faire passer ses choix stratégiques basés sur la marchandisation des services, elle n’hésite pas à menacer une factrice d’une sanction disciplinaire plutôt que de la soutenir et de l’accompagner dans ses démarches médicales et administratives », s’exclame la FAPT 24.