La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Migrants

La Ferc dénonce la condamnation de Pierre-Alain Mannoni

mercredi 20 septembre 2017

La Ferc-CGT dénonce le délit de solidarité dont a été victime Pierre Alain Mannoni, qui a écopé de deux mois de prison avec sursis, par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Enseignant chercheur à Nice, Pierre Alain Mannoni avait transporté dans son véhicule trois jeunes femmes érythréennes dont un mineure, lesquelles nécessitaient soins et protection. « J’ai secouru des personnes blessées, en détresse, c’est le geste qu’il fallait faire », s’est-il défendu. Il avait été relaxé en première instance par le tribunal correctionnel en janvier dernier. Mais le procureur a fait appel et a eu gain de cause.
Pour la Ferc, « les condamnations en appel de Cédric Herrou et de Pierre-Alain Mannoni illustrent une stratégie d’intimidation des militants de la solidarité qui suppléent aux carence de l’État », dénonce la Fédération dans un communiqué.
Qui rappelle en outre que le préfet des Alpes-Maritimes a été condamné le 31 aout dernier pour ce déni du droit d’asile, « considérant que les requérants sont illégalement empêchés de présenter une demande d’asile en France » : l’administration porte ainsi une atteinte grave et illégale à la liberté fondamentale que constitue le droit d’asile. Pour la Ferc, « c’est une même justice de classe qui s’acharne contre les citoyens solidaires et contre les militants syndicaux ».