La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Dépêches

Service public

La Courneuve : les animateurs en grève contre l’accueil imposé le matin

lundi 2 octobre 2017

À la Courneuve, la nouvelle organisation avec le retour de la semaine de quatre jours à l’école impose aux animateurs, au nom de la réduction des finances publiques et de la gestion des absences, l’encadrement du temps d’accueil du matin, auparavant assuré par des contractuels, et ce sans prise en compte des contraintes personnelles et professionnelles des animateurs. Ces derniers ont décidé la reconduction de la grève entamée le 7 septembre jusqu’à la veille des vacances de la Toussaint.

Le 31 août dernier, les animateurs et animatrices ont appris, sans consultation préalable, qu’ils devaient encadrer l’accueil du matin (7h30-8h20) à raison de deux matins chacun. L’administration a demandé aux animateurs de prendre leurs dispositions et d’écrire à leur hiérarchie pour justifier de leur situation personnelle en cas d’empêchement. L’accueil du matin ne fait que renforcer les difficultés rencontrées par les animateurs : des plannings « gruyère », une organisation qui exclut le temps de trajet du temps effectif de travail, qui utilise un contingent d’heures variables (35h : 15h d’initiative, 20h de formation) hors annualisation. De plus, si les animateurs ont voté pour la semaine de quatre jours, c’est avec le planning d’avant 2014, et donc sans accueil du matin.

Olivia, animatrice permanente à 100 % raconte : « le lundi, mes collègues font l’accueil du matin qui dure cinquante minutes (7h30 à 8h20) et ils reprennent le travail pour la cantine qui dure deux heures (12h à 14h). Vous trouvez normal qu’il y ait une coupure de trois heures quarante entre les deux alors qu’ils sont salariés à temps plein ? Ensuite, ils travaillent deux pour le goûter (16h20 à 18h05). Encore une coupure de deux heures vingt sans travailler ! Ma journée à La Courneuve se passe de 7h30 et 18h05. (...) Après, on s’étonne que les absences augmentent ! Je suis solidaire avec eux ! On ne veut plus d’un emploi du temps gruyère qui dégrade notre santé mentale et physique (...) et impacte notre vie familiale. »

Les animateurs avaient pourtant précisé qu’ils étaient favorables à l’encadrement de l’accueil du matin, mais uniquement sur les journées continues de travail. La CGT propose l’encadrement de l’accueil du lundi et du vendredi matin sur la base du volontariat. Malgré ces propositions, la municipalité a refusé plusieurs fois de négocier depuis le 7 septembre et la grève a été reconduite. Le 14 septembre, la CGT avait pourtant soumis un projet de protocole. Le 25 septembre dernier, la municipalité a même cassé la grève en remplaçant les animateurs permanents par des contractuels sur l’accueil du matin. La CGT a déposé une pétition avec 700 signatures de parents, enseignants, agents de la ville.

Aussi la CGT des territoriaux de la Courneuve revendique un service public de qualité, et pour ce faire :

> une organisation du temps du travail associant les personnels d’animation ;
> le retour à un taux d’encadrement au service de la relation humaine avec l’enfant et de la qualité de l’intervention éducative ;
> le passage aux 35 heures pour les directeurs et directeurs adjoints ALSH ;
> un temps de travail annualisé pour les animateurs qui intègrent les heures de réunion, de préparation et de réunions inter-services et avec les partenaires éducatifs ;
> un remplacement des animateurs titulaires en congés par des contractuels ;
> un projet de service partagé et respectueux du métier d’animateur ;
> une association systématique des animateurs sur les sujets qui impactent leurs conditions de vie et de travail.