La cgt
NOUS SUIVRE
  
Publié le lundi 14 juin 2004

La Confédération Européenne des syndicats (CES) réagit aux résultats des élections européennes



La CES regrette le faible taux de participation observé aux élections européennes. Le mouvement syndical européen déclare que cette participation est un signe clair pour l’Union européenne qu’elle doit davantage progresser en direction de l’Europe sociale.

La CES regrette le faible taux de participation observé aux élections européennes. Le mouvement syndical européen déclare que cette participation est un signe clair pour l’Union européenne qu’elle doit davantage progresser en direction de l’Europe sociale.

« Le succès de certains partis d’extrême droite et nationalistes rappelle qu’il y a un risque pour l’Europe lorsque l’on enregistre peu de progrès dans les questions sociales. Il faut que l’Europe soit une Europe des citoyens et non une Europe des affaires », a déclaré John Monks, Secrétaire général de la CES.

Cette faible participation aux élections est décevante. Mais c’est aussi un signal clair : le citoyens européens ne voient pas les avantages concrets des activités européennes dans leur vie quotidienne. Les dirigeants politiques ont trop axé leur campagne sur les questions nationales.

Dans de nombreux cas, les Européens ont exprimé par leur vote leur extrême désarroi plutôt qu’ils n’ont adopté une position anti-européenne. C’est également un signal envoyé à la prochaine Conférence intergouvernementale (CIG) qui devra produire une Constitution bien équilibrée avec une dimension sociale forte susceptible de convaincre les citoyens européens qu’il faut davantage d’Europe.

La CES soutiendra le travail du futur Parlement européen en vue de renforcer l’Europe sociale plutôt que de ne promouvoir que la compétitivité et de d’œuvrer à un rapprochement entre les citoyens européens et l’Union.