La cgt
NOUS SUIVRE
  
Accueil  >> Société  >> Sport
Publié le lundi 20 juin 2005

La Cgt signe la déclaration intersyndicale sur Paris 2012



Les 12 propositions formulées engagent les organisations syndicales et la Ville de Paris. La Cgt saura les faire respecter.

Dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2012, la première phase de travail avec la Ville de Paris s’est terminée ce matin par la signature d’une déclaration de la quasi totalité des organisations syndicales françaises, dont la Cgt.

Cette déclaration fait suite à une concertation, souhaitée par la Cgt et mise en œuvre depuis plusieurs mois au sein de groupes de travail réunissant les organisations syndicales et la Ville de Paris, sur les sujets suivants englobant les périodes de préparation, de déroulement ainsi que l’après-Jeux :

- Création d’emplois et formation des salariés
- Insertion et solidarité
- Intégration des personnes handicapées
- Développement sportif des nations défavorisées
- Respect des normes nationales et internationales du droit du travail

La Cgt a apprécié positivement le premier travail de ces groupes, qui fait preuve d’une démarche innovante en reconnaissant les droits, les responsabilités et la place dans la société des organisations syndicales : travail en anticipation, écoute réelle des propositions des organisations syndicales et en particulier de la Cgt…

Cette démarche, à l’initiative d’une importante collectivité locale, qui fait se rencontrer tous les interlocuteurs concernés et se terminant par une décision de progrès social, pourrait être un référentiel dans d’autres circonstances.

A l’heure où le Code du Travail et les normes internationales en matière de travail sont plus que jamais bafoués, il est important de décider que la « Charte sociale Paris 2012 » soit au contraire basée sur un socle de mieux-disant social.

Les 12 propositions formulées engagent les organisations syndicales et la Ville de Paris. La Cgt saura les faire respecter. Le Maire de Paris s’est en outre engagé à « défendre les droits des organisations syndicales à l’éventuelle victoire de Paris ». La Cgt en prend acte positivement.

Sa Confédération, son Union régionale Ile-de-France, son Union départementale parisienne ont pris une part active à cette première étape.
Au lendemain du 6 juillet, quelle que soit la position du CIO, il a été convenu d’une nouvelle rencontre entre les organisations syndicales et la Ville de Paris.

Si la réponse du CIO est positive, l’essentiel du travail commencera, en particulier vis à vis des organisations patronales et de l’Etat, pour que les engagements pris et la Charte sociale Paris 2012 à construire se transforment en réalité concrète positive pour les salarié(e)s et l’ensemble de la population.